ArcelorMittal annonce un chiffre d'affaires en hausse au 1er trimestre

10/05/13 à 08:52 - Mise à jour à 08:52

Source: Trends-Tendances

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a réalisé un chiffre d'affaires de 19,75 milliards de dollars au premier trimestre 2013, en hausse de 2,3% par rapport au dernier trimestre de 2012, selon le communiqué du groupe.

ArcelorMittal annonce un chiffre d'affaires en hausse au 1er trimestre

© Belga

Le chiffre d'affaires du géant de l'acier s'est élevé à 19,75 milliards de dollars au premier trimestre 2013, contre 19,3 milliards au quatrième trimestre 2012 (+2,3%) et 22,7 milliards au premier trimestre 2012 (-13%).

Cette progression du chiffre d'affaires au premier trimestre 2013 est principalement le fait de l'augmentation des volumes d'expéditions d'acier (+4,7%). Les expéditions d'acier ont en effet totalisé 20,9 millions de tonnes au premier trimestre 2013, par rapport à 20 millions de tonnes au dernier trimestre 2012 et à 22,2 millions de tonnes au premier trimestre 2012.

Le géant de l'acier a vu son EBITA (résultat avant impôts, dépréciation et amortissements) passer de 1,55 milliard au quatrième trimestre 2012 à 1,56 milliard au premier trimestre 2013. Le bénéfice opérationnel du premier trimestre 2013 s'est établi à 404 millions de dollars, comparé à une perte opérationnelle de 4,7 milliards au dernier trimestre 2012 et à un bénéfice opérationnel de 804 millions au premier trimestre 2012.

"En supposant que les prix du minerai de fer et la marge des prix de l'acier sur les coûts de matières premières resteront en 2013 aux niveaux de 2012, la Société prévoit un EBITA supérieur à 7,1 milliards de dollars", indique le groupe.

Par ailleurs, le groupe sidérurgique a annoncé vendredi une perte opérationnelle de 43 millions de dollars au premier trimestre 2013 dans son segment Plats carbone Europe, comparée à la perte opérationnelle de 2,2 milliards au quatrième trimestre 2012. La situation économique en Europe, avec le recul du PIB, la baisse des investissements et de la consommation ainsi que la hausse du taux de chômage, est pointée du doigt par le groupe.

En savoir plus sur:

Nos partenaires