Après une année 2012 difficile, ArcelorMittal veut repartir sur des bases saines

06/02/13 à 07:58 - Mise à jour à 07:58

Source: Trends-Tendances

Après une année difficile en Europe, marquée par des annonces de fermetures de hauts-fourneaux en Belgique et en France qui ont provoqué des tollés, le géant mondial de l'acier et des mines ArcelorMittal espère relever la tête en 2013 et estime que les restructurations sont finies.

Après une année 2012 difficile, ArcelorMittal veut repartir sur des bases saines

"Les éléments essentiels de notre programme d'optimisation des actifs ont aujourd'hui été annoncés. Ce qui veut dire que fondamentalement, le niveau de restructuration que nous avons effectué est approprié", a expliqué le directeur financier, Aditya Mittal, fils du PDG, Lakshmi Mittal, après la publication des résultats 2012.

La dernière annonce de restructuration du groupe date du mois de janvier, avec la fermeture de nouvelles lignes de transformation de l'acier (phase à froid) en région liégeoise.

Hors Liège et Florange, le sidérurgiste fait actuellement fonctionner 16 de ses 21 hauts-fourneaux en Europe, un niveau qui "satisfait" désormais le groupe.

Des ouvriers métallurgistes de trois pays (France, Belgique et Luxembourg) ont prévu de manifester mercredi à Strasbourg devant le Parlement européen pour protester contre ces fermetures, tandis que les gouvernements concernés ont convenu de porter le dossier de la sidérurgie au niveau européen.

En 2012, le groupe a subi une perte nette de 3,73 milliards de dollars. La division d'aciers plats carbone Europe, qui inclut les sites lorrain et belges, a en tout cas accusé une perte opérationnelle de 2,2 milliards d'euros au quatrième trimestre.

Pour 2013, le groupe s'attend à une amélioration de son résultat brut d'exploitation (Ebitda) qui s'est élevé à 7,08 milliards de dollars en 2012, dans la fourchette haute des prévisions des analystes, qui tablaient en moyenne sur 6,96 milliards.

"Nous observons des améliorations des expéditions sur tous nos marchés comparé au dernier trimestre, que ce soit aux Etats-Unis, en Europe ou même en Amérique Latine. Clairement, le premier trimestre (2013) est meilleur que le quatrième" 2012, a estimé le directeur financier.

Il anticipe également une relative stabilisation de la consommation apparente d'acier en Europe, après un chute de 9% en 2012.

Create Story Folder
Add to Story Folder
Open in New Window
Mark This and Earlier as Read
Copy to My Stuff
Search for Related and Updates
Help

Nos partenaires