Après la Fed, Wall Street clôture sans direction

26/08/16 à 23:16 - Mise à jour à 23:16

Source: Belga

(Belga) Wall Street a terminé sans direction vendredi, au terme d'une séance hésitante dominée par les déclarations des responsables de la Réserve fédérale (Fed): le Dow Jones a perdu 0,29% tandis que le Nasdaq a gagné 0,13%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a perdu 53,01 points à 18.395,40 points alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 6,71 points à 5.218,92 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,16% à 2.169,04 points. La présidente de la Fed "Janet Yellen a fourni des arguments aux deux camps, ceux en faveur d'une hausse des taux d'intérêts le plus tôt possible, et de toute façon avant la fin de l'année, et ceux qui souhaitent que la Fed attende des statistiques plus solides", a décrypté Michael James de Wedbush Securities. Mme Yellen a estimé vendredi que "les arguments pour une hausse des taux d'intérêt" s'étaient "renforcés au cours des derniers mois", dans un discours prononcé vendredi à la conférence monétaire de Jackson Hole dans le Wyoming (ouest). La Fed "continue de prévoir une augmentation progressive des taux au fil du temps", a-t-elle ajouté, sans toutefois indiquer d'échéance. "Notre capacité à prévoir l'évolution des taux est très limitée" car il faut répondre "aux perturbations qui peuvent troubler l'économie", a-t-elle averti. "Mme Yellen a ouvert une porte pour une hausse des taux cette année mais les commentaires les plus importants et les plus marqués en faveur d'une hausse des taux sont venus de Stanley Fischer", numéro deux de la Fed, a jugé Peter Cardillo de First Standard Financial. Selon M. Fischer, les chiffres de l'emploi "auront un poids" sur la décision du Comité monétaire (FOMC) des 20 et 21 septembre. Les membres du FOMC "s'expriment de plus en plus en faveur des taux", ont résumé les experts de Barclays. Les marchés "sont dans une situation où ils peuvent résister à une hausse des taux et c'est pour cela que la Bourse s'est maintenue après ces déclarations", a jugé Michael James. A plus long terme, il a jugé que la tendance des marchés d'actions "était à la hausse et que les propos de Janet Yellen permettaient aux marchés de poursuivre sur cette lancée". La révision sans surprise à la baisse du PIB au deuxième trimestre a semblé totalement éclipsée par le discours très attendu de la présidente de la Fed. Le marché obligataire reculait. Vers 20H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait à 1,620% contre 1,573% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,284% contre 2,264% précédemment. (Belga)

Nos partenaires