Amende de 23,4 millions de dollars pour GE

27/07/10 à 18:37 - Mise à jour à 18:37

Source: Trends-Tendances

Le conglomérat américain General Electric (GE) a accepté de payer une amende de 23,4 millions de dollars pour mettre fin aux poursuites du gendarme américain de la Bourse, la SEC, qui l'accusait d'avoir versé des pots-de-vin en Irak entre 2000 et 2003.

Amende de 23,4 millions de dollars pour GE

© reuters

La SEC a indiqué mardi dans un communiqué accuser GE "d'infractions à la loi sur les pratiques de corruption à l'étranger pour son rôle dans un système de commissions occultes représentant 3,6 millions de dollars avec les agences du gouvernement irakien et ce, afin de remporter des contrats d'approvisionnement médical et d'équipement de purification d'eau".

La SEC ajoute que deux filiales de GE et deux autres sociétés rachetées depuis par GE ont versé ces pots-de-vin en liquide, équipements informatiques, fournitures médicales et en services au ministère irakien de la Santé ou au ministère irakien du Pétrole pour obtenir des contrats dans le cadre du programme des Nations unies "Pétrole contre nourriture".

GE a accepté de payer 23,4 millions de dollars pour mettre fin aux accusations de la SEC et à celles visant les deux entreprises qu'il a acquises depuis, Ionics et Amersham.

Le conglomérat, dans un communiqué séparé, souligne avoir "pleinement coopéré à l'enquête de la SEC" et avoir reçu "confirmation par le département américain de la Justice qu'il a mis fin à son enquête et n'engagera pas de démarches judiciaires supplémentaires liées à cette affaire".

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires