Alstom soupçonné d'avoir payé près de 100 millions d'euros de pots-de-vin

10/01/11 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Trends-Tendances

L'office britannique de lutte contre la délinquance, le Serious Fraud Office (SFO), soupçonne le groupe industriel français Alstom d'avoir payé près de cent millions d'euros de pots-de-vin à partir de ses succursales britanniques, a rapporté lundi le Times.

Alstom soupçonné d'avoir payé près de 100 millions d'euros de pots-de-vin

© Epa

Selon le quotidien, qui cite des documents émanant du SFO et de la police britannique, les trois dirigeants de la filiale britannique d'Alstom arrêtés en mars dernier par le SFO dans le cadre d'une enquête pour corruption menée avec la Suisse, "faisaient partie d'un système de corruption mondial".

Ces documents ont été rédigés par le SFO et la police britannique dans le cadre d'une procédure lancée par deux de ces dirigeants, qui contestent leur arrestation, explique le journal.

Le SFO et la police accusent dans ces documents la filiale britannique d'Alstom d'avoir constitué l'une des "cellules" d'un réseau mondial, qui servait au groupe à distribuer des pots-de-vin à des responsables publics en échange de l'obtention de contrats à l'étranger.

Le SFO aurait identifié dans le cadre de cette enquête 81 millions de livres (soit environ 97 millions d'euros) de pots-de-vin présumés, versés par des succursales britanniques d'Alstom et "camouflés" en paiements à des consultants, ajoute le quotidien.

Alstom a contesté les allégations de l'autorité de lutte contre la délinquance financière rapportées par le Times. L'action du SFO "ne repose sur aucun fait prouvé à ce jour", et "Alstom est une société qui ne tolère en aucun cas la corruption", a affirmé à l'AFP un porte-parole du groupe joint à Paris.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires