Alibaba : méga IPO pour conquérir le monde?

08/05/14 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Trends-Tendances

Le géant chinois de l'e-commerce attise la curiosité des investisseurs. Sa méga-introduction en Bourse est confirmée et planifiée d'ici l'été. Le groupe, essentiellement présent en Chine, pourrait lever jusque 20 milliards de dollars à New York. Dans quel but ?

Alibaba : méga IPO pour conquérir le monde?

© Reuters

Cela devrait être la plus grosse introduction en Bourse de l'histoire des firmes technologiques. Le géant Chinois de l'e-commerce Alibaba vient de confirmer sa volonté d'entrer en Bourse. A la Bourse de New York, où on estime qu'il pourrait lever entre 15 et 25 milliards de dollars. Une giga introduction qui traduit plus que probablement la volonté du mastodonte chinois de dépasser ses propres frontières.

Aujourd'hui, Alibaba reste en effet un acteur de premier plan de l'Internet en Chine. Son coeur de métier est l'e-commerce avec sa plateforme Alibaba.com, son site de vente aux enchère TaoBao et son e-commerce T-mall. Son volume d'affaires frôlait les 250 milliards de dollars en 2013 tandis que son chiffre d'affaires, lui, atteignait 6,5 milliards de dollars sur les neuf premiers mois de l'année 2013. Les chiffres en provenance d'Alibaba ne sont pas toujours très complets, ni transparents. Mais l'IPO devrait aider les observateurs à avoir plus de détails. Reste qu'il ne fait aucun doute : Alibaba est d'ores et déjà un géant en Chine.

Par contre, voilà un acteur quasiment inconnu en Occident. La plupart de ses services (à part Alibaba.com destiné aux entreprises internationales) restent en Chinois. Du coup, la levée de fonds pourrait lui permettre de lancer certains de ses services au-delà de son marché. Car, même si seulement 50% des Chinois sont connectés au Web (il y a donc de belles marges de progression possibles), Alibaba dominerait pas loin de 84% de l'e-commerce chinois, selon des chiffres avancés par iReasearch. Et dans l'activité du groupe, la Chine représente toujours 90% de son chiffre d'affaires.

Certains observateurs voient donc, dans l'entrée en Bourse à New York, un moyen pour Alibaba de disposer de nouvelles réserves de cash, hors de Chine, pour partir à l'assaut du monde en procédant par acquisitions. Probablement des acquisitions majeures sur des marchés tels que les marchés émergents (Amérique du Sud, Asie du Sud-Est...). Car jusqu'ici, Alibaba a, certes, déjà pris des participations dans différentes entreprises non-chinoises (ShopRunner, Tango...) mais toutes sont de taille modeste. Reste que, pour le moment, le groupe continue de cultiver un certain secret auquel il est habitué et ne dévoile pas vraiment ses intentions réelles. Mais si Alibaba souhaite se préparer à l'ouverture prochaine de la Chine (cela aurait bien lieu...), se positionner à l'international est une priorité.

Christophe Charlot

Nos partenaires