Airbus écrase Boeing et envisage d'embaucher 3.000 personnes

17/01/11 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Trends-Tendances

Airbus a conforté l'an passé sa place de n° 1 mondial devant Boeing, avec 574 commandes nettes (contre 530 pour son concurrent américain) et 510 avions livrés (contre 462). Il pourrait engager jusqu'à 3.000 personnes en Europe, dont la moitié en France, cette année.

Airbus écrase Boeing et envisage d'embaucher 3.000 personnes

© Bloomberg

Airbus a conforté l'an passé sa place de n° 1 mondial devant son concurrent américain Boeing en engrangeant 574 commandes nettes et en livrant 510 avions aux compagnies aériennes, selon son bilan commercial dévoilé lundi.

L'avionneur européen a dépassé ses objectifs et enregistré ainsi un nouveau record de livraisons, après 498 avions livrés en 2009, a indiqué la compagnie à son siège de Toulouse.

En dépit de 70 annulations, Airbus a plus que doublé le nombre de commandes comparé à celui de l'année précédente (271), ce qui représente une valeur de 74 milliards de dollars au prix catalogue. Pour le seul mois de décembre, il a reçu 186 commandes.

La semaine dernière, Louis Gallois, patron de la maison mère EADS, avait laissé entendre que 2010 serait une excellente année pour le constructeur aéronautique. Au-delà de ces chiffres, Airbus fait surtout mieux que son grand rival Boeing, qui avait annoncé, le 6 janvier, avoir enregistré 530 commandes nettes et 462 livraisons l'an passé.

Sans surprise, la majorité des commandes de l'avionneur européen - comme celle de Boeing - est venue de sa famille moyen-courriers. Sur les 644 commandes avant annulations, 452 sont des commandes d'A320, 160 appareils long-courriers A330/A340/A350 et 32 commandes du super-jumbo A380.

Fin 2010, le carnet de commandes d'avions civils totalisait 3.552 appareils, d'une valeur estimée à plus de 480 milliards de dollars aux prix catalogue, soit six années de production à plein régime.

Airbus pourrait embaucher jusqu'à 3.000 personnes en 2011

Le constructeur européen d'avions pourrait embaucher jusqu'à 3.000 personnes en Europe, dont la moitié en France, en 2011 pour faire face à l'augmentation des cadences de production et assurer le développement de ses nouveaux programmes, ont indiqué lundi ses dirigeants.

"Compte tenu des départs naturels, qui représentent environ 1.500 personnes par an, nous pourrions atteindre un effectif de 54.000 salariés à la fin de l'année", a estimé Thierry Baril, directeur des ressources humaines d'Airbus, en marge de la conférence annuelle de bilan commercial d'Airbus.

"Notre situation s'est beaucoup améliorée en 2010", a de son côté apprécié Thomas Enders, président d'Airbus, en soulignant que le redressement de la conjoncture dans l'aviation avait été "plus rapide que prévu" l'an dernier : "Nous recueillons les fruits de nos efforts !", a déclaré Thomas Enders en évoquant le vaste plan de réorganisation et d'économies Power 8, qui a réduit les effectifs de 5.000 salariés de 2007 à 2010 chez Airbus et autant chez ses sous-traitants.

"Les objectifs (5 milliards d'euros d'économies en 2010) ont été largement dépassés", selon le président d'Airbus. Si les efforts d'économie se poursuivent avec le plan Power 8+, "ils n'auront pas de conséquences sur les ressources humaines en 2011", a ajouté Thierry Baril.

Airbus table sur un nouveau record de livraisons en 2011, compris entre 520 et 530 avions après 510 en 2010, et poursuit le développement de son long courrier A350 livrable "au deuxième semestre de 2013".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires