Ageas toujours confronté à une quinzaine de litiges hérités de Fortis

17/02/16 à 16:10 - Mise à jour à 16:10

Source: Belga

(Belga) Ageas, qui est juridiquement l'héritier de Fortis Holding, fait toujours face actuellement à une quinzaine de litiges intentés dans la foulée du démantèlement du bancassureur belgo-néerlandais, a-t-on appris mercredi dans le cadre de la publication des résultats annuels du groupe d'assurances.

Ageas toujours confronté à une quinzaine de litiges hérités de Fortis

Ageas toujours confronté à une quinzaine de litiges hérités de Fortis © BELGA

La plupart de ces dossiers ont été intentés par des actionnaires désireux d'obtenir des dommages et intérêts à la suite du démantèlement de Fortis à l'automne 2008 et de la chute du cours de l'action qui en a résulté. Plusieurs demandeurs reprochent également à d'anciens dirigeants de Fortis d'avoir communiqué de manière trompeuse dans le cadre de l'augmentation de capital de Fortis. Celle-ci avait été réalisée en septembre 2007 dans la perspective du rachat d'ABN Amro. Un deal à 71 milliards d'euros mené en consortium avec Santander et RBS. L'année 2016 sera particulièrement chargée au niveau juridique puisque des plaidoiries sont attendues dans divers dossiers. Plusieurs jugements ou arrêts devraient aussi être rendus cette année. Par exemple, des plaidoiries sont prévues dès la mi-mars dans les dossiers intentés par l'association d'actionnaires VEB et par les actionnaires défendus par Mischaël Modrikamen. Début février, le tribunal de commerce de Bruxelles a rendu un jugement dans lequel il estime que Fortis a communiqué "de manière correcte et complète" dans le cadre de l'augmentation de capital réalisée en 2007. Ce jugement a été rendu à la suite d'une action en dommages et intérêts de la société Patripart SA qui reprochait à Fortis une information présumée incomplète et/ou trompeuse. (Belga)

Nos partenaires