Accusée de plagiat, une entreprise chinoise rachète tout simplement la plaignante

15/04/15 à 18:39 - Mise à jour à 18:39

Source: Belga

Ninebot, un constructeur chinois de véhicules motorisés à deux roues, a annoncé mercredi avoir racheté son concurrent américain Segway, plusieurs mois après avoir été accusé de copier sans vergogne les emblématiques "gyropodes" conçus par ce dernier.

Accusée de plagiat, une entreprise chinoise rachète tout simplement la plaignante

/ © Reuters

Le Segway, introduit sur le marché en fanfare en 2002, est un moyen de locomotion individuel, constitué d'une plateforme juchée sur deux roues et dotée d'un moteur électrique, pouvant circuler à 19 km/h.

Or, la firme américaine avait porté plainte en novembre dernier auprès d'une administration gouvernementale des Etats-Unis contre Ninebot et divers autres fabricants chinois, les accusant de "violer" ses brevets.

Ironiquement, Ninebot a indiqué mercredi sur son compte officiel de microblogs qu'il avait "acquis 100% des parts" de Segway, sans révéler toutefois le montant de l'opération. Il a cependant précisé lors d'une conférence de presse mercredi à Pékin avoir bénéficié d'un investissement de 80 millions de dollars de la part du fabricant chinois de smartphones Xiaomi, sans qu'on sache si cette opération était liée au rachat de Segway.

Segway a connu ces dernières années une histoire mouvementée: il avait ainsi été racheté le jour de Noël 2009 par un consortium dominé par l'homme d'affaires britannique Jimi Heselden. Ce dernier était décédé neuf mois plus tard... en basculant du haut d'une falaise alors qu'il roulait à bord d'un engin Segway.

Segway, dont le siège se trouve au New Hampshire, avait par la suite été repris par le fonds "Summit Strategic Investments".

En savoir plus sur:

Nos partenaires