Accord, en vue d'une fusion, entre les brasseurs AB InBev et SABMiller

13/10/15 à 08:24 - Mise à jour à 14:24

Source: Belga

AB InBev et SABMiller ont conclu un accord de principe portant sur la reprise de SAB Miller par le premier brasseur mondial au prix de 44 livres par action pour un total de 96 milliards d'euros, a annoncé SABMiller mardi.

Accord, en vue d'une fusion, entre les brasseurs AB InBev et SABMiller

Carlos Brito, CEO d'AB InBev © Belga

Le brasseur sud-africain avait rejeté, à plusieurs reprises, des offres d'AB InBev, les estimant trop basses. Le groupe basé à Louvain avait finalement relevé une quatrième fois son offre, à 44 livres par action, ce qui constitue une plus-value de près de 50% par rapport au cours du 14 septembre dernier, juste avant que ne bruissent des rumeurs concernant une éventuelle reprise.

Le conseil d'administration de SABMiller est parvenu à un accord avec celui d'AB InBev, en vertu duquel ce dernier va racheter chaque action SABMiller pour 44 livres sterling en cash, avec une offre alternative partiellement en titres de 41% de l'actionnariat de SABMiller. Les actionnaires qui choisiraient cette alternative se verraient remettre environ 0,48 action d'AB InBev plus 3,78 livres en numéraire pour chacune de leur action SABMiller.

Les 44 livres proposées valorisent la capitalisation boursière de SABMiller à hauteur de 71,2 milliards de livres (96 milliards d'euros), a expliqué le brasseur sud-africain dans un communiqué. En ajoutant la dette de SABMiller, cette offre en numéraire valorise même le groupe autour de 80 milliards de livres (108 milliards d'euros).

En cas d'échec de la transaction pour des raisons réglementaires ou si ses actionnaires la rejetaient, AB InBev verserait à son concurrent une indemnité de rupture de 3 milliards de dollars, a ajouté SABMiller.

L'alliance des deux groupes brassicoles - qui, si elle se concrétise, serait la plus importante opération de ce type au Royaume-Uni - donnera naissance à la première "entreprise brassicole réellement mondiale", dont le chiffre d'affaires atteindrait 64 milliards de dollars (près de 57 milliards d'euros). Elle ouvrirait également la porte du marché africain à AB InBev.

Basé à Londres mais d'origine sud-africaine, le groupe SABMiller produit notamment les marques Grolsch (Pays-Bas), Peroni (Italie), Miller (Etats-Unis), Pilsner Urquell (République tchèque) et Foster's (Australie). Quant à AB InBev, figurent parmi ses mousses les plus connues Stella Artois, Budweiser, Hoegaarden ou encore Corona.

A noter enfin qu'AB InBev, dont le titre a bondi de 3,7% à l'ouverture de la cotation sur Euronext Bruxelles, n'a pas encore déposé d'offre formelle, la date butoir pour une telle offre ayant été reportée du 14 au 28 octobre.

Les actions des 2 brasseurs ont le vent en poupe

Les actions d'AB InBev et de SABMiller ont le vent en poupe, mardi matin, après l'annonce d'un accord de principe sur une fusion des 2 brasseurs.

Le titre AB InBev gagnait ainsi 3,7% à 102 euros à l'ouverture d'Euronext Bruxelles. Quant à l'action SABMiller, elle bondissait de 9,3% à 39,57 livres. Ce montant reste toutefois inférieur de 10% aux 44 livres par action offertes par AB InBev.

Altria, l'actionnaire principal de SABMiller satisfait de l'accord de principe

Le cigarettier américain Altria, le principal actionnaire de SABMiller dont il détient environ 27% du capital, s'est déclaré satisfait de l'accord de principe conclu avec AB InBev. "Altria est heureux qu'AB InBev et SABMiller aient franchi ce pas et attend avec impatience de collaborer de manière constructive avec les deux parties", a-t-il réagi dans un bref communiqué.

Altria s'était déjà rangé derrière l'offre de 42,15 livres lancée la semaine dernière par le numéro un du secteur, offre rejetée par SABMiller qui l'estimait trop basse.

Le holding Bevco, qui appartient à la famille colombienne Santo Domingo, a de son côté fait savoir qu'il opterait pour l'alternative proposée, à savoir environ 0,48 action d'AB InBev plus 3,78 livres en numéraire pour chacune de ses actions SABMiller.

En savoir plus sur:

Nos partenaires