Accord à trois pour lancer un programme de drone européen

18/05/15 à 15:48 - Mise à jour à 15:48

Source: Belga

L'Allemagne, la France et l'Italie ont signé lundi à Bruxelles une lettre d'intention pour lancer les études techniques en vue de la fabrication d'un drone européen qui pourrait être opérationnel d'ici 2025.

Accord à trois pour lancer un programme de drone européen

© Belga Image

Les ministres de la Défense des trois pays, Ursula von der Leyen, Jean-Yves Le Drian et Roberta Pinotti, ont "acté leur intention commune de conduire une étude de définition afin de préparer la phase de développement d'un drone MALE (moyenne altitude longue endurance) européen", ont-ils annoncé dans une déclaration commune.

L'objectif de cette étude, qui doit durer environ deux ans, est "de déterminer un ensemble de prérequis opérationnels" et d'"élaborer un prototype répondant à une expression de besoin commun en termes de performance, de calendrier et de coût", ont ajouté les ministres en marge d'une réunion avec les 28 ministres de la Défense des 28.

Les principaux paramètres pris en compte dans le cadre de l'étude de définition seront les critères de navigabilité et de certification afin de permettre l'insertion dans l'espace aérien européen, ainsi que la recherche de compétitivité du produit.

En fonction de la décision de poursuivre la phase de développement et d'acquisition, le premier système pourrait être livré d'ici 2025.

Une fois opérationnel, le système remplira des missions de renseignement à longue distance, de surveillance et de reconnaissance avec différentes capacités de charge utile, poursuit la déclaration.

Le contrat pour l'étude de définition sera attribué dans le courant de cette année, l'Organisation conjointe de Coopération en matière d'Armement (OCCAr) exerçant la conduite du programme et l'Agence européenne de Défense (AED) apportant son soutien dans les domaines de l'insertion dans le trafic aérien, de la navigabilité et de la certification.

L'Allemagne, la France et l'Italie précisent qu'elles pourront intégrer la participation d'autres nations européennes lors des phases de développement et d'approvisionnement, en s'appuyant sur le soutien de l'AED pour cette future phase d'élargissement du projet.

Trois groupes industriels, Airbus Group, Dassault Aviation et Alenia Aermacchi (groupe Finmeccanica) avaient soumis en mai 2014 aux gouvernements français, allemand et italien une proposition concrète pour construire ensemble un drone militaire d'ici 2020/2025, un marché dominé par les États-Unis et Israël. Tant la France que l'Italie utilisent ainsi des MQ-9 Reaper américains.

Lors d'un sommet consacré à la Défense en décembre 2013, les dirigeants européens avaient souligné l'urgence de disposer de tels drones.

Les 28 chefs d'Etat et de gouvernement ont prévu de faire le point lors de leur prochain sommet, fin juin, sur les engagements pris, afin de stimuler la coopération européenne en matière d'achat et de fabrication d'armements.

En savoir plus sur:

Nos partenaires