Accent Jobs: "Pas de communication explicite"

16/02/16 à 20:31 - Mise à jour à 20:31

Source: Belga

(Belga) Le rapport de l'inspection sociale diligenté par le ministre de l'Emploi, Kris Peeters, auprès de la société d'intérim Accent Jobs, conclut qu'il n'a "jamais été explicitement" communiqué aux employés que les avantages évoqués (un smartphone et un jour de congé supplémentaire) "ne seraient pas accordés si les travailleurs se déclaraient candidats pour les élections sociales", a annoncé mardi soir le cabinet du ministre Peeters.

Accent Jobs: "Pas de communication explicite"

Accent Jobs: "Pas de communication explicite" © BELGA

VTM avait annoncé lundi soir dans son journal télévisé que la société de ressources humaines Accent Jobs, qui compte un réseau de quelque 260 agences d'intérim en Belgique, appelait ses travailleurs à ne pas participer aux élections sociales. Si l'entreprise ne doit pas organiser d'élections sociales ni mettre en place de conseil d'entreprise, chaque travailleur se verra octroyer un jour de congé supplémentaire et un smartphone, rapportait VTM. Kris Peeters avait annoncé dans la foulée l'envoi d'inspecteurs de l'administration sociale. Ceux-ci ont donc remis leur rapport et il en ressort également que la société Accent Jobs a initié la procédure pour l'organisation des élections sociales 2016, selon le ministre. Ce dernier n'en estime pas moins que les déclarations de la société dans les médias au sujet d'avantages pour les travailleurs en cas de non-organisation des élections sociales reviendraient à décourager leur organisation. Le ministre de l'Emploi rappelle que ces élections restent un "moyen précieux pour parvenir à une bonne relation entre employeurs et employés". Accent Jobs s'est défendu mardi en affirmant que "chaque collaborateur a la possibilité de se porter candidat et/ou de voter pour des candidats". (Belga)

Nos partenaires