Abelag s'étend en France!

14/01/14 à 10:26 - Mise à jour à 10:26

Source: Trends-Tendances

Consolidation dans l'aviation d'affaires. Abelag, filiale du groupe Luxaviation, rachète le française Unijet, basé au Bourget, afin de constituer le troisième groupe du secteur en Europe.

Abelag s'étend en France!

Toujours plus grand ? Le groupe Luxaviation avait racheté en juin dernier Abelag, un acteur historique du marché de l'aviation d'affaires. Il utilise sa nouvelle filiale pour racheter Unijet, une société basée à Paris, au Bourget, qui gère une dizaine d'avions d'affaires.

"Cela portera le groupe à la troisième place sur le marché européen", indique Hervé Laitat, CEO d'Abelag, "le groupe occupera 350 personnes et gérera 60 avions, dont un tiers de longs courriers".

Consolider un marché très fragmenté Luxavation a été fondé récemment, en 2009, et est dirigé par Patrick Hansen, un professionnel des fonds d'investissements, spécialisé dans le financement de flottes (avions et bateaux). Avant Abelag, il avait racheté une société allemande, FairJets (11 avions). Il développe une stratégie de taille, pour bénéficier des avantages d'échelles qui sont peu pratiqués dans le secteur. Le marché européen compte environ 400 sociétés d'aviation d'affaires dont 250 ne gèrent qu'un seul avion. C'est la conséquence de la nature individuelle de ce business, très différent de celui des compagnies aériennes régulières, où les consolidations sont plus fréquentes.

L'acteur le plus important sur le marché européen de l'avion privé est NetJets, qui contrôle 130 avions, et développe un concept d'avions partagés. Le numéro deux est le suisse TAG.

Unijet : un profil similaire à celui d'Abelag Unijet est un acteur similaire à Abelag, qui vend des heures de vols sur des avions d'affaires, notamment sur des longs courriers comme le Falcon 7X (Dassault), qui peut voler plus de 10.000 km sans escale. L'entreprise assure aussi la gestion d'avions pour le compte de sociétés ou de particuliers (gestion des vols, des pilotes, de la maintenance, stationnement et location à des tiers), et propose aussi un service de handling pour les avions privés qui se posent au Bourget. "Unijet va du reste ouvrir un nouveau terminal dans un mois" continue Hervé Laitat.

La consolidation permet de négocier de meilleurs prix pour certaines prestations comme le carburant.

La clientèle de ces compagnies est constituée par des entreprises, des grosses PME, des particuliers fortunés. Les tarifs pratiqués dépendent de la destination et du type d'avion emprunté. Pour Abelag, cela va de 2.000 euros l'heure de vol pour un Beechcraft King (avion à hélices) de 7 places à 6.000/7.000 euros l'heure pour un long courrier Flacon 7X de 14 places.

Robert van Apeldoorn

Nos partenaires