AB InBev : un accord social, enfin...

10/06/11 à 10:22 - Mise à jour à 10:22

Source: Trends-Tendances

La direction d'AB InBev avait annoncé son plan de restructuration début 2010. Elle vient seulement d'aboutir à un accord avec les syndicats, qui prévoit 167 suppressions de poste, au lieu de 300.

AB InBev : un accord social, enfin...

© Belga

Un accord est intervenu jeudi soir entre la direction d'AB InBev et les syndicats concernant le plan de restructuration, a annoncé Marc Sparmont (Setca). Il prévoit la suppression de 167 postes de travail, sur environ 3.000 encore en place sur les sites belges, mais aucun licenciement sec. Il s'agira de prépensions et de départs volontaires, a précisé le syndicaliste.

Le plan de restructuration avait été annoncé au début de l'année 2010. Il prévoyait quelque 300 départs, sous la forme de licenciements et de prépensions. Les discussions avaient rapidement tourné court et débouché sur 15 jours de blocage de la production. Elles avaient finalement pu reprendre.

Lors des négociations, les syndicats se sont battus pour que les ouvriers puissent obtenir les mêmes avantages de départ que les employés. "Le point a finalement été accepté grâce à une solidarité entre employés et ouvriers et cela est une grande satisfaction", a remarqué Marc Sparmont.

Les représentants des travailleurs ont également obtenu des garanties quant au volume d'emploi pour les trois prochaines années. La base a été informée de l'évolution des négociations et avait mandaté ses représentants pour trouver une solution.

L'accord sera présenté aux travailleurs dans les prochains jours lors d'assemblées générales. "Cela ne devrait pas poser de problème car ils savent ce qui a été négocié", a précisé Marc Sparmont. A Liège (Jupille), le plan touche une septantaine de personnes, principalement dans les services administratifs.

Accord entre direction et syndicats chez AB InBev : pas de licenciement sec

La direction d'AB InBev parle, dans un communiqué publié jeudi soir, d'un accord "équilibré et solide". La direction rappelle jeudi soir que son objectif a toujours été d'arriver à un accord social "équilibré et satisfaisant tant pour les ouvriers que les employés" et qu'elle a pris des mesures en ce sens ces dernières semaines.

La direction a une nouvelle fois confirmé ce jeudi les engagements qu'elle avait déjà pris lors de la réunion précédente : pas de licenciements secs, un reclassement maximal, l'amélioration des conditions de départ pour les prépensions ou les départs volontaires, une garantie d'emploi individuelle pour 30 mois et l'assurance d'un nombre minimum de travailleurs par département concerné, rappelle la direction dans son communiqué.

"Aujourd'hui, la direction a fait un effort supplémentaire pour améliorer encore les plans qui étaient sur la table et donc parvenir à un accord social tout à fait équilibré et solide pour ses collaborateurs, ajoute l'entreprise. Ainsi, les préavis pour les prépensions pour les ouvriers et les employés sont calculés de façon équivalente, bien qu'il reste un certain nombre de différences au niveau financier."

AB InBev se félicite que le dialogue social ait abouti à un accord offrant "la possibilité, pour l'entreprise, d'assurer le succès à long terme de ses activités en Belgique".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires