AB InBev monte en Bourse, dopé par son optimisme

30/10/15 à 10:58 - Mise à jour à 10:57

Source: Trends-Tendances

Ebitda en forte hausse mais bénéfice en nette baisse : les résultats trimestriels d'AB InBev sont plutôt contrastés mais globalement bons. Et ses prévisions encourageantes boostent son cours de Bourse, qui gagnait plus de 2% dès vendredi matin.

AB InBev monte en Bourse, dopé par son optimisme

Carlos Brito, chief executive of Anheuser-Busch InBev © REUTERS

AB InBev a vu son Ebitda (excédent brut d'exploitation) fortement augmenter (+9,6%) au troisième trimestre, pour atteindre 4,4 milliards de dollars. Les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur une hausse de 9,4%.

Le bénéfice a toutefois diminué, passant de 2,3 millions de dollars au troisième trimestre de 2014 à 1,7 million ce trimestre. Logiquement, le bénéfice par action (BPA) normalisé a suivi la même tendance, diminuant de 1,42 dollar au troisième trimestre de 2014, à 1,02 dollar pour la même période en 2015. Sur les neuf premiers mois de l'année, le BPA est passé de 3,89 dollars en 2014 à 3,63 dollars en 2015.

En termes de volumes, le groupe s'est particulièrement illustré dans ses marques propres avec une croissance dans ce secteur de 2,3% pour une hausse globale de 1,5%, à 121,7 millions d'hectolitres. Cette progression des volumes a été favorisée par de fortes performances au Mexique (+11,5%) et dans le nord de l'Amérique latine (+2,1%). Sur l'ensemble des trois premiers trimestres toutefois, les volumes totaux sont en légère baisse (0,6%).

AB InBev : les marques qui ont le mieux marché au 3e trimestre

Parmi les marques prioritaires, la belge Stella Artois continue de signer de bons résultats avec une hausse de 12,9% au troisième trimestre, et de bonnes performances au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada et en Argentine. Les marques-phares américaine (Budweiser) et mexicaine (Corona) signent également une croissance à deux chiffres, soit +11,5% et 11,1% respectivement.

En Belgique, les volumes des bières du groupe ont progressé "d'un chiffre dans la moyenne de la fourchette durant le trimestre", grâce notamment à la croissance du secteur due aux conditions climatiques favorables.

Sur l'ensemble de l'année, AB InBev revoit ses prévisions et mise désormais sur une hausse des produits par hectolitre supérieure à l'inflation en raison de volumes des marques premium plus importants que prévus.

AB Inbev se veut plus optimiste pour l'avenir

Pour l'avenir, AB InBev revoit ses prévisions à la hausse. "zNous indiquions précédemment une croissance interne des produits par hectolitre en ligne avec l'inflation, sur une base géographique constante, suite à nos initiatives de gestion des revenus et à l'amélioration continue de notre portefeuille. Nous prévoyons désormais une hausse des produits par hl supérieure à l'inflation en raison de volumes des marques premium plus importants que prévus."

Dans le détail, cela signifie :

- aux États-Unis : une amélioration des volumes du secteur durant l'exercice 2015 par rapport à l'exercice 2014.

- au Mexique : les volumes du secteur de la bière devraient continuer à augmenter durant l'exercice 2015, "grâce à la conjoncture et à nos propres initiatives commerciales".

- au Brésil : une hausse des produits nets "d'un seul chiffre entre la moyenne et le haut de la fourchette, favorisée par une croissance continue dans le segment premium".

- en Chine : compte tenu des difficultés économiques et des mauvaises conditions climatiques durant l'été, "nous ne nous attendons plus à ce que les volumes du secteur de la bière renouent avec la croissance au second semestre. Toutefois, notre propre portefeuille de marques, qui se concentre sur les segments du secteur 'core plus', premium et super premium en plein essor, devrait continuer de réaliser une meilleure performance que le secteur durant l'exercice 2015. Nous prévoyons que nos produits par hl continueront de bénéficier du portefeuille de marques favorable."

AB InBev bénéficie d'une semaine supplémentaire pour son offre formelle sur SABMiller

Le régulateur britannique des marchés boursiers a accordé, mercredi dernier, une semaine supplémentaire à AB InBev pour qu'il dépose son offre formelle sur SABMiller, ont annoncé les deux brasseurs dans un communiqué commun. AB Inbev devait indiquer clairement, ce mercredi, s'il comptait déposer une offre formelle. Mais cette date butoir a finalement été reportée au 4 novembre à 17h00 (18h00, heure belge). Pour rappel, AB InBev propose 44 livres par action SABMiller, valorisant la capitalisation boursière du brasseur d'origine sud-africaine à hauteur de 71,2 milliards de livres (96 milliards d'euros).

Nos partenaires