"A la recherche d'une solution pour les 34.000 passagers de lundi"

09/05/18 à 18:41 - Mise à jour à 18:43

Source: Belga

(Belga) La compagnie aérienne Brussels Airlines doit chercher une solution pour les 34.000 passagers qui devaient voyager lundi à bord des 278 vols prévus, a indiqué mercredi Kim Daenen, porte-parole de la compagnie qui a qualifié la grève annoncée des pilotes de "très regrettable". Les syndicats font des demandes impossibles, dit-on encore.

La porte-parole a souligné que durant la réunion de mercredi des initiatives ont été mises sur la table mais qu'elles ne pouvaient être concrétisées qu'en concertation avec les syndicats et en particulier lors de la procédure de conciliation qui débute lundi. "Les syndicats doivent donner une chance à cette conciliation", ajoute-t-elle. "Nous avons entendu les plaintes des équipages", dit encore la porte-parole. La surcharge de travail, plus encore que le salaire, représenterait un problème majeur pour les pilotes. La direction est prête à en discuter - en particulier pour le planning des horaires - mais il s'agit d'un travail de longue haleine. Elle était d'ailleurs prête à offrir des compensations financières dans l'attente de mesures concrètes pour réduire cette surcharge. Brussels Airlines déplore que les syndicats restent sur leur position. "Ils restent sur le plan de 12 points mais cela signifierait une hausse salariale de 25%. Impossible pour l'avenir de la société", détaille la porte-parole. "Nous pensons que ce que ressentent les pilotes ne correspond pas à ce que veulent les syndicats". Brussels Airlines espère que durant la nouvelle procédure de conciliation, qui débute lundi, une issue au conflit social sera trouvée. Sur son site internet, la compagnie précise que les passagers qui ont un billet pour le 14 ou 16 mai peuvent l'échanger gratuitement ou se le faire rembourser. Si un passager est passé par une agence de voyages, il doit prendre contact avec elle. Brussels Airlines élabore un schéma de vols adapté. (Belga)

Nos partenaires