85 emplois définitivement perdus chez Depoortere à Mouscron

01/02/10 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Source: Trends-Tendances

Ne retrouvant aucun partenaire, le patron de l'entreprise textile Depoortere Fabrics de Mouscron, en concordat judiciaire, a décidé d'interrompre la procédure et d'arrêter les frais. Au total, 85 ouvriers et employés perdent leur emploi.

C'est le coup de massue pour les organisations syndicales qui ont appris lundi matin de la bouche de Luc Royaux, le patron de l'entreprise textile Depoortere Fabrics de Mouscron, qu'il arrêtait les frais. Ne trouvant aucun partenaire privé susceptible de l'épauler financièrement dans la reprise des activités de sa société, M. Royaux "laisse tomber". "

Nous avions rendez-vous mardi matin à 8h30 avec M. Royaux chez le ministre Marcourt afin de tenter de débloquer la situation. Lors d'un entretien lundi matin avec M. Royaux, celui-ci nous a annoncé qu'il n'avait aucune solution et qu'il baissait les bras. S'il créait une nouvelle société, il aurait dû augmenter les prix de vente de 10 à 15 pc, et diminuer les salaires du personnel", explique un permanent syndical de la FGTB. "En outre, M. Royaux a également un différend avec l'intercommunale IPALLE concernant la mise en conformité de sa station d'épuration. Visiblement, c'est la banque Dexia qui a mis M. Royaux en difficultés lorsqu'elle a réclamé une dette d'un peu plus d'un million d'euros alors que l'entreprise était sous protection judiciaire jusqu'en mai 2010", a ajouté ce permanent syndical.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires