55.000 indépendants "à la dérive" fin 2010

22/10/10 à 17:40 - Mise à jour à 17:40

Source: Trends-Tendances

La fin des mesures anticrise angoisse les indépendants : 9 % d'entre eux, soit 55.000 personnes, craignent la fin d'année car ils devront payer leurs dettes sociales accumulées au fil des mois.

55.000 indépendants "à la dérive" fin 2010

© Jupiter

Près de 9 % des 650.000 travailleurs indépendants belges envisagent la fin d'année avec angoisse en raison de la fin des mesures anticrise adoptées par le gouvernement fédéral, selon des chiffres de l'Union des classes moyennes publiés vendredi dans La Libre Belgique.

Pour les indépendants, ces mesures permettent par exemple le report du paiement des cotisations sociales trimestrielles. Le gouvernement étant en affaires courantes, il ne pourra décider d'une nouvelle prolongation des mesures.

Les indépendants ayant demandé des reports de cotisations, ceux qui sont déjà soumis à un plan d'apurement lié à des non-paiements antérieurs et ceux qui ont demandé le bénéfice d'une assurance sociale en cas de faillite, soit un peu plus de 55.000 personnes, devront ainsi payer leurs dettes sociales accumulées au fil des mois.

"Au total, cela fait 8,7 % des gens qui seront à la dérive en fin d'année car arrivés au bout du bout des mesures d'aide, précise Thierry Evens, porte-parole de l'UCM. Or, les difficultés de ces 55.000 travailleurs sont à 40 % liées à la crise économique et non à une mauvaise gestion, par exemple."

Ces indépendants n'auront d'autre choix, en janvier, que de venir "grossir la liste des plans d'apurement", ajoute l'UCM, qui demande dès lors que ces plans puissent être étalés sur l'ensemble de l'année prochaine et, "si tout est payé fin 2011, qu'il n'y ait pas de sanctions financières à leur encontre ni d'intérêts de retard à payer".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires