5 questions autour du rachat de Whole Foods Market par Amazon

25/07/17 à 09:33 - Mise à jour à 10:12
Du Trends-Tendances du 13/07/17

C'est la plus grosse acquisition jamais effectuée par le géant de l'e-commerce. En rachetant pour 13,7 milliards de dollars la chaîne américaine de supermarchés bios Whole Foods Market, Amazon fait une entrée fracassante dans le commerce physique. Que retenir de cette opération qui accentue la compétition dans le secteur de la distribution alimentaire ? Décryptage.

C'est confirmé : Amazon n'est plus un pure player (un acteur n'opérant qu'en ligne). En réalité, il n'en était déjà plus tout à fait un depuis ses quelques incursions dans le commerce physique aux Etats-Unis, que ce soit via l'ouverture de librairies Amazon Books (huit à ce jour), d'un magasin sans caisses baptisé Amazon Go ou encore - plus récemment - de plusieurs points de retrait Amazon Fresh. Mais ici, la stratégie omnicanal du géant de Seattle prend une tout autre ampleur. Ce n'est plus d'une timide incursion dans le " physique " dont il est question, c'est d'un saut à pieds joints. Il faut dire que la tendance est lourde. De nombreux retailers natifs du Web décident en effet de se lancer dans une stratégie dite " phygitale " (" Pourquoi ils ajoutent la brique au clic ", Trends-Tendances du 18 mai). En rachetant l'enseigne américaine de supermarchés bios Whole Foods Market pour la somme de 13,7 milliards de dollars, la firme de Jeff Bezos devient ni plus ni moins propriétaire de 456 points de vente, dont neuf situés au Royaume-Uni. Un mouvement stratégique qui soulève plusieurs questions.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires