3Suisses à Tournai, une première réunion d'information dans un "climat difficile"

01/12/14 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Belga

Une première réunion d'information s'est tenue lundi entre les syndicats et la direction du groupe Saint Brice (3Suisses) dans le cadre de la procédure de licenciement collectif. Le 19 novembre dernier, la direction du groupe annonçait le licenciement de tous les travailleurs d'Orcq, soit 127 personnes. Dans la foulée, le groupe envisageait la création d'une nouvelle structure juridique pour 33 travailleurs.

3Suisses à Tournai, une première réunion d'information dans un "climat difficile"

Photo d'archives: lors des 30 ans de l'entreprise "3 Suisses" à Tournai. © BELGA

Cette réunion, qui a débuté vers 9h, a mis en présence les permanents syndicaux du SETCA et de la CNE ainsi qu'Eric Dubois et Régis Lemaire, respectivement directeur international et directeur local. "Le climat est difficile. Dans le cadre du début de la procédure Renault, il s'agissait uniquement d'un questions-réponses. La direction nous a présenté un 'power-point' expliquant les raisons de cette décision. Nous avons posé aux directeurs un maximum de questions", explique Michèle Van Acker, secrétaire permanente de CNE, au terme de l'entretien avec la direction.

"D'autre part, nous leur avons rappelé qu'en 2011, il y avait déjà eu une restructuration qui avait coûté 160 emplois. Depuis, dans les trois années qui ont suivi, il y a eu trois directeurs sur le site de Tournai ce qui a empêché toute continuité dans la politique commerciale. Nous les avions déjà prévenus qu'ils allaient se casser la figure. Malgré cela, il y a eu de gros tournants, des changements fondamentaux en septembre 2014. Aujourd'hui, nous essayons de creuser des pistes afin de trouver les alternatives possibles aux licenciements", poursuit la responsable syndicale.

La prochaine réunion entre syndicats et direction se tiendra le mardi 9 décembre prochain à 14h30.

A ce jour, la société Saint Brice est composée de deux unités techniques d'exploitation: l'UTE Sint-Niklaas et l'UTE Orcq. Cette dernière agit comme une plateforme de services (coordination catalogues, relation client, etc.) pour les enseignes commerciales belges du Groupe 3SI et héberge l'activité commerciale de 3Suisses en Belgique.

Selon la direction, les prestations de la plateforme de services d'Orcq ne correspondent plus aujourd'hui aux attentes des enseignes dont les modèles économiques évoluent. L'UTE d'Orcq connaît une situation financière qui se dégrade (baisse de 30% de l'activité et perte de 15 millions d'euros en cinq ans).

Nos partenaires