3.000 jobs en danger à cause de l'absence de gouvernement

28/09/10 à 14:01 - Mise à jour à 14:01

Source: Trends-Tendances

3.000 personnes travaillant pour des villes, des communes et des asbl dans le cadre de la sécurité et de la prévention, comme les agents de prévention, pourraient perdre leur poste. L'absence de gouvernement signifie en effet l'absence de décision quant à une éventuelle prolongation des mesures de financement.

3.000 jobs en danger à cause de l'absence de gouvernement

© Thinkstock

3.000 emplois sont menacés à cause de l'absence d'un nouveau gouvernement, indique mardi De Morgen. Les membres du personnel travaillant pour des projets liés à la sécurité et à la prévention et qui sont subsidiés par le gouvernement fédéral risquent de perdre leur boulot à la fin de cette année.

L'absence de gouvernement signifie l'absence de décision quant à une éventuelle prolongation des mesures de financement, souligne le journal. Les personnes concernées travaillent pour des villes, des communes et des asbl dans le cadre de la sécurité et de la prévention, comme les agents de prévention.

"Ces plans de sécurité ont été lancés voici quatre ans et viennent à échéance à la fin de cette année, précise Nadia Desmet, de l'Association des villes et communes flamandes (VVSG). En raison de la chute du gouvernement et de l'absence d'un nouveau, il n'y a pas encore de mesures pour lancer un nouveau plan et poursuivre les projets existants. Sans subventions, de nombreuses asbl ne pourront supporter longtemps les coûts du personnel, qui représentent 80 % de leur budget."

Environ 3.000 jobs sont menacés, a confirmé le SPF Intérieur. Pour les plans de sécurité et de prévention, 37,5 millions d'euros sont libérés annuellement. L'argent est versé à 102 villes et communes belges, dont 43 en Flandre.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires