1 faillite toutes les 4 heures à Bruxelles ?

09/01/12 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Trends-Tendances

La Région bruxelloise est deux fois plus touchée que la Flandre et la Wallonie par les faillites, selon une étude menée par le député FDF Emmanuel De Bock. Le ministre Cerexhe conteste ses chiffres.

1 faillite toutes les 4 heures à Bruxelles ?

© Thinkstock

Les faillites à Bruxelles ont explosé de plus de 80 % depuis 2001, déplore le député FDF bruxellois Emmanuel De Bock dans son étude portant sur l'évolution des faillites en Belgique entre 2001 et 2011, dont La Libre Belgique fait état lundi. La capitale connaît ainsi une faillite toutes les quatre heures, selon le député d'Uccle.

Le constat est accablant : la Région bruxelloise est deux fois plus touchée que la Flandre et la Wallonie par les faillites, selon l'étude. Entre 2001 et 2011, une augmentation de 80 % des faillites à Bruxelles est en effet constatée, contre 32 % pour la Flandre et 42 % pour la Wallonie, la moyenne nationale étant à 44 %.

Emmanuel De Bock pointe ainsi les quelque 2.260 faillites bruxelloises, soit le niveau de faillites pour toute la Wallonie (de 2001 à 2008). Le député note également que cette hausse est continue à Bruxelles depuis 2003.

Emmanuel De Bock pondère en outre les créations d'entreprises vantées par Benoît Cerexhe. Selon le député FDF, "il faut les mettre en perspective avec les cessations d'activités. Si l'on se réfère aux statistiques du SPF Economie, on constate qu'au 31 septembre 2011, sur les 49.608 nouveaux assujettissements à la TVA, 14 % seulement sont bruxellois." Il précise qu'à Bruxelles, il y a 25 cessations d'activité par jour.

De son côté, Benoît Cerexhe, ministre bruxellois (cdH) de l'Emploi et de l'Economie, conteste la validité de ces chiffres.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires