1 % de handicap salarial : l'effet direct de l'inflation élevée

29/06/11 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Trends-Tendances

1 % de handicap salarial en plus : c'est, en 2011, le coût de l'inflation élevée pour notre pays, chiffre la fédération Agoria, qui dénonce la passivité des autorités.

1 % de handicap salarial : l'effet direct de l'inflation élevée

© Belga

1 % de handicap salarial en plus : c'est, en 2011, le coût de l'inflation élevée pour notre pays, chiffre mercredi Agoria, la fédération technologique belge, dans un communiqué. Les chiffres des indices du mois de juin le confirment aujourd'hui. Les conséquences ne se font pas attendre, selon Agoria : "A partir de ce jeudi 1er juillet, toutes les entreprises des constructions métallique et mécanique paieront des salaires en hausse de près de 3 %."

C'est "nettement plus" que l'indexation de 2,1 % qui était prévue pour 2011 lors de la fixation de la norme salariale. "Le handicap en matière de coût salarial va donc encore s'accentuer en 2011, s'ajoutant au handicap d'environ 10 % accumulé par le passé", déplore la fédération high-tech.

"Alors que les entreprises assument, via l'indexation, le coût de l'inflation élevée et voient leur handicap salarial augmenter, les autorités restent passives, affirme Paul Soete, CEO d'Agoria. L'étude sur le mécanisme d'inflation, annoncée depuis belle lurette, arrive bien trop tard. Les freins à l'inflation auraient dû être enclenchés depuis longtemps déjà. L'inflation et notre handicap concurrentiel ne cessent d'augmenter et, pendant ce temps, nous nous contentons d'observer et d'étudier !"

Le week-end dernier, le Conseil de l'UE a définitivement approuvé les recommandations économiques pour la Belgique tandis qu'au cours des prochains mois, notre pays doit entreprendre des démarches concrètes afin de réformer le mécanisme d'indexation et de contenir l'inflation.

"Le dépassement de la norme salariale, que l'on craignait et prédisait, est déjà un fait, conclut Paul Soete. Si nous n'administrons pas rapidement des inhibiteurs de l'inflation, notre pays se dirige droit vers un nouveau dépassement de la norme salariale. Nos responsables politiques ne peuvent fermer les yeux sur les recommandations de l'Europe. Ils doivent s'engager à combattre l'inflation et à réformer le mécanisme d'indexation."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires