Survivre... Au snobisme de son interlocuteur

18/07/12 à 10:04 - Mise à jour à 10:04

Source: Trends-Tendances

Mais au fait, que veut dire "snob" ? Dans son ouvrage Histoire du snobisme, Frédéric Rouvillois nous donne une piste étymologique. Snob correspondrait au latin sine nobilitate "sans noblesse" qui a été abrégé peu à peu en s.nob. On pourrait en déduire que les nobles ne sont pas snobs. Eh bien, pas du tout ! Les snobs appartiennent à toutes les catégories sociales. Ainsi Frédéric Beigbeder, écrivain mondain bien connu, a baptisé son site personnel S.N.O.B., Site Non Officiel Beigbeder. Il se moque des snobs, mais n'en est pas moins un. Un snob est celui qui a une admiration pour tout ce qui est à la mode dans les milieux jugés distingués.

Dans votre vie professionnelle, il peut vous arriver d'avoir un rendez-vous avec un individu de cette espèce. Alors comment vous y prendre ?

1 - Choisissez un lieu en vue

Plutôt que la brasserie lambda au pied d'une tour de la Défense, choisissez le Flore à Saint-Germain-des-Prés. "Votre interlocuteur a besoin de se valoriser à vos yeux. Pendant qu'il baratine, vous pourrez ne l'écouter que d'une oreille et vous distraire en observant le spectacle de la salle", conseille Sylvie Bourgeois, romancière, auteur de Sophie au Flore.


2 - Entrez dans son jeu

En aucun cas, vous ne devez marquer le moindre ennui lorsque le snob vous parle de son dîner avec Sharon Stone ou de ses voitures de collection. Posez des questions, montrez-vous intéressé par son mode de vie. "J'aimerais tant être à votre place !" Flatté, il signera le contrat en discussion.

3 - Ne creusez pas les sujets

Evitez de poser des questions. Par exemple : "vous avez le portable d'Arnaud Montebourg ?" ou encore "quel passage du livre Sur la route vous a séduit ?". Le snob sait tout sur tout et sur tout le monde. Vouloir vérifier, ce serait l'humilier.

4 - Adoptez une attitude hyper classe

Il y a le snob dont vous n'avez n-llement besoin, mais qui vous ignore. Un léger sourire narquois sur les lèvres, allez vers lui et lâchez : "J'ai failli ne pas te reconnaître. Tu as vieilli ou quoi ?" Sans attendre la réponse, tournez les talons pour vous diriger vers la "VIP" de la soirée qui, elle, vous a reconnu et vous ouvre les bras.

(Source : L'Entreprise, avec Sylvie Bourgeois, auteur de romans, dont Sophie au Flore publié chez Flammarion)

Nos partenaires