Survivre... à zéro déjeuner

03/10/12 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Trends-Tendances

Lorsque l'heure du déjeuner arrive, c'est l'angoisse quotidienne. Une fois de plus, vous êtes seul(e) ! Comment positiver ou transformer cette situation ?

1. Voyez les bons côtés Déjeuner seul(e), c'est le meilleur moyen de manger léger et de garder la ligne. Nulle obligation de vous "taper" un restaurant gastronomique. Vous ne perdez pas de temps pour rejoindre quelqu'un à l'autre bout de Bruxelles, vous allégez vos dépenses, et surtout, vous évitez les conversations interminables avec des gens rasoirs!

2. Bousculez vos habitudes Avoir la tête dans le guidon n'est pas synonyme de carrière réussie. Faites le point sur vos contacts professionnels et amicaux. Pourquoi ne pas inviter un client que vous trouvez plutôt sympathique à déjeuner avec vous ? Et ce vieux copain de fac, pourquoi ne pas vous rappeler à son bon souvenir ? Faites une petite liste des "happy few" que vous souhaiteriez voir. Mais attention à l'indigestion ! Pas plus de deux déjeuners par semaine pour lancer votre nouvelle vie sociale.

Source: l'Entreprise

Nos partenaires