Quelle est la force de la marque Jerke ?

17/02/10 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Trends-Tendances

Chaque marque a une identité, une image et un impact sur le monde extérieur qui lui sont propres. Il s'agit des trois thèmes exploités par le jeu de personal branding BrandNewYou, auquel nous nous sommes prêtés avec le slalomeur Jerke (Jeroen) Van den Bogaert (30 ans).

Avez-vous entendu une fausse idée à votre sujet ? Comment avez-vous réagi ? En quoi cela vous a-t-il affecté ?

Jerke Van den Bogaert : Non, j'ai l'impression d'être toujours bien compris quand je raconte ma version des choses. Beaucoup d'étrangers trouvent admirable le fait qu'un skieur issu d'un pays sans montagnes et peu enneigé puisse se hisser au sommet mondial. J'ai toujours cru à l'impossible et j'ai toujours persévéré.

Que vous a apporté le réseautage ?

Jerke Van den Bogaert : Mes réseaux m'ont apporté de fidèles sponsors tels que Daikin et PeakPerformance. Je recherche encore toujours un sponsor principal. J'ai déjà exposé ma situation mille fois, avec la même énergie ; j'ai expliqué à quel point il est difficile de persévérer quand on est loin de chez soi et que l'on doit assumer des coûts importants. L'année passée, je m'y prenais encore comme un amateur. Je n'avais pas d'entraîneur, je me déplaçais seul et je devais tout faire moi-même. Cette année, je dispose d'un budget de 90.000 euros, qui couvre aussi mon entraîneur. J'investis dans un site qui informe mon réseau et dans des cartes dédicacées qui me présentent et énumèrent mes sponsors. Je m'efforce de maximaliser le retour sur investissement de mes sponsors.

Vous devez offrir un cadeau d'affaires qui vous corresponde totalement. L'argent et d'autres considérations pratiques n'ont aucune importance. Que choisissez-vous ?

Jerke Van den Bogaert : J'offrirais un billet pour Vancouver à ma famille, mes amis et tous ceux qui m'ont aidé ces dernières années, afin qu'ils puissent ainsi vivre mon rêve, me soutenir et faire la fête avec moi.

Vous briefer les concepteurs de votre charte graphique. Quel style vous plaît ? Quelles couleurs, lignes et atmosphère privilégieriez-vous ?

Jerke Van den Bogaert : J'essaie pour le moment de rester pratique à tous les niveaux et surtout de communiquer efficacement. Je fais tout moi-même, mais malgré ma formation en gestion du sport, je ne suis pas un spécialiste du marketing. Mon site web reste assez sobre, on peut donc le consulter facilement. Il raconte qui je suis, on y trouve des comptes rendus et mes sponsors y sont mentionnés. Ma charte graphique devrait être dynamique, puissante, ferme et claire, tout comme mon style sportif. Je m'identifie ainsi aux logos des champions de ski Michael Walchhofer et Marcel Hirscher.

Hans Hermans

Nos partenaires