Que faut-il faire de tous ces collaborateurs moyens ?

14/11/11 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Trends-Tendances

Dans la plupart des entreprises, le personnel se subdivise en trois catégories : une couche supérieure d'individus dotés d'un talent exceptionnel, une couche inférieure d'individus sous-performants et le reste - quelque 80 % du personnel - qui fait simplement son travail. Comment améliorer le rendement de ce dernier groupe ?

Vous pouvez naturellement laisser "tourner la machine" mais cette attitude comporte des risques.
- Dans cette masse grise, on ne voit pas clairement qui a le potentiel pour progresser moyennant l'accompagnement adéquat, qui doit rester à sa place et qui n'a pas sa place dans l'entreprise.
- Cette tranche moyenne peut limiter les possibilités de vos collaborateurs les plus talentueux qui risquent alors de s'en aller.
- Votre entreprise perd son attrait sur le marché du travail. Les individus brillants attirent des gens brillants mais les travailleurs moyens se sentent vite menacés et attirent surtout des collègues médiocres.

Il existe deux manières simples de remédier à ce problème.
1. Le management doit régulièrement donner un feedback très spécifique concernant l'exécution de certaines tâches. Il est important que le manager responsable de cette couche moyenne soit à son tour formé pour observer, développer et garder les meilleures forces. La façon dont les senior managers contribuent à l'épanouissement des talents sera un critère d'évaluation pour eux-mêmes.
2. Les collaborateurs doivent être régulièrement évalués quant à leur aptitude à exercer une fonction déterminée. Il arrive souvent que quelqu'un soit certes compétent mais s'avère à long terme avoir des limites. Un test d'aptitude est un instrument qui tient compte des intérêts du collaborateur. Il est peut-être préférable pour lui de se réorienter directement et de ne pas attendre d'être encroûté dans sa fonction.

Source : Hbr.org

En savoir plus sur:

Nos partenaires