Pourquoi votre communiqué de presse reste sans suite ?

22/11/11 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Trends-Tendances

Chaque jour, une rédaction reçoit des centaines de communiqués de presse. La plupart font immédiatement l'objet d'un classement par le vide. Vous désirez sûrement savoir pourquoi ? En voici 5 raisons, tirez-en profit.

Le communiqué commence par 'COMMUNIQUE DE PRESSE' (ou CP). C'est le texte figurant dans la rubrique "objet" qui est supposé capter notre attention. Faites en sorte qu'il soit bref et venez-en directement au fait. Tenez-vous en à des lettres minuscules.
En annexe. "Cher membre de la rédaction. Vous trouverez en annexe notre communiqué de presse. Nous osons espérer qu'il offre suffisamment d'intérêt pour que vous y prêtiez attention. Cordialement." Primo, une annexe constitue un obstacle supplémentaire. Ecrivez plutôt votre message comme un simple texte dans le courriel. Secundo, la phrase suivante indique une surestimation manifeste de votre chance d'être lu.
Le message figure trop loin dans le texte du courriel. Les journalistes ont peu de temps pour parcourir les communiqués de presse. Racontez-nous déjà dans l'introduction ce que vous avez à annoncer. En fait, l'introduction doit déjà fournir une réponse aux questions 'qui, quoi, où, pourquoi et quand ?'
Purement commercial. Il y a bien sûr un côté commercial à votre communiqué de presse. Tout journaliste comprend cela. Mais un communiqué dans lequel le nom d'un produit apparaît trois fois dans les quatre premières phrases, n'a pratiquement aucune chance de passer.
Erreur de destinataire. "School Is Cool reçoit une médaille d'or pour 'Entropology'", "Evaluation de la campagne anti-grippe pour les hivers 2007-2008 et 2008-2009". Nous recevons quotidiennement ce genre de communiqués dans notre boîte à messages. Envoyez plutôt votre communiqué à dix médias pertinents qu'à cent rédactions agacées.

Source : MT.nl

En savoir plus sur:

Nos partenaires