Portrait de l'indépendant complémentaire belge

30/03/10 à 12:00 - Mise à jour à 12:00

Source: Trends-Tendances

Les indépendants à titres complémentaires sont de plus en plus nombreux en Belgique. D'après des chiffres communiqués par l'Union des Classes Moyennes (UCM) dans l'une de ses récentes études, ils seraient près de 200.000 à avoir adopté ce statut contre 164.000 en 2004. Qui sont-ils ?

Portrait de l'indépendant complémentaire  belge

© Jupiter

Les indépendants à titres complémentaires sont de plus en plus nombreux en Belgique. D'après des chiffres communiqués par l'Union des Classes Moyennes (UCM) dans l'une de ses récentes études, ils seraient près de 200.000 à avoir adopté ce statut contre 164.000 en 2004. Qui sont-ils ? Sur base de l'étude de l'UCM, voici le portrait que l'on peut en dresser :

• 70% sont des hommes
• Les hommes exercent majoritairement une activité de commerce. Les femmes, elles exercent une activité dans le domaine des professions libérales.
• 41% exercent leur activité complémentaire dans le même domaine que leur activité principale ou, pour 18%, dans un domaine similaire.
Augmenter ses revenus est la raison citée par 64% des interrogés pour justifier ce statut.
• 32% enregistrent un revenu égal à 0 ¤ tandis que 7% enregistrent un revenu supérieur à 10.000 euros annuels.
• Au départ, 81% des indépendants complémentaires ont pour objectif de garder un statut de salarié et 17 % veulent, à terme, passer indépendant à titre principal. Une fois que l'activité a commencé, ils ne sont plus que 10% à vouloir franchir le cap vers l'activité à titre principal.
• Le manque de sécurité du statut d'indépendant est la raison principale pour laquelle, les indépendants complémentaires ne souhaitent pas en faire une activité principale.

Retrouvez ci-jointe l'intégralité de l'étude menée par l'UCM

Nos partenaires