Moins de belles promesses pour plus de satisfaction

03/08/10 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Source: Trends-Tendances

La plupart des gens promettent de terminer une tâche dans les plus brefs délais, mais ne sont pas en mesure de respecter leurs propres deadlines. C'est ainsi que l'on passe sa vie à courir derrière le temps. Et si l'on abordait les choses en sens inverse : faites moins de belles promesses pour garantir une plus grande satisfaction.

Limitez vos promesses. Si vous savez qu'un travail peut être fini pour le mercredi, annoncez que ce sera prêt pour le vendredi. Si un département a besoin d'une semaine de travail, affirmez qu'il en faudra deux. Si deux hommes supplémentaires sont nécessaires pour faire fonctionner une nouvelle machine, demandez-en trois. Ce n'est pas un manque d'honnêteté, c'est la voix de la raison. Si les gens s'en rendent compte, expliquez-leur en toute sincérité que vous prenez toujours une marge de sécurité en cas d'urgence. Personne ne pourra vous le reprocher.
Et profitez-en pour dépasser les attentes. Si vous promettez la remise d'un rapport pour le lundi, arrangez-vous non seulement pour qu'il soit fini à temps, certes, mais également pour l'accompagner des projets d'implantation complets, par exemple. Si vous avez promis de rédiger une proposition de concept pour la nouvelle brochure de votre entreprise avant la prochaine réunion, faites en sorte de présenter également un exemplaire en couleur avec le texte complet, toutes les photos et un aperçu détaillé des coûts d'impression et du volume de diffusion.
Bien sûr, vous devez également veiller à ne pas aller trop loin et à ne pas dépasser le cadre de vos responsabilités. Ne faites pas non plus ce genre de choses trop souvent ou de façon trop ostensible, sinon, votre patron finira par toujours en attendre plus de vous. Réservez-lui plutôt une agréable surprise de temps en temps.

Source : Richard Templar, 'Les 110 règles d'or du travail'

Nos partenaires