Lutter contre les lundis difficiles

27/06/12 à 17:56 - Mise à jour à 17:56

Source: Trends-Tendances

Le lundi est un jour comme un autre, alors comment se fait-il que lorsque le réveil sonne, ce soit si dur... quand ce n'est pas une boule au ventre qui s'installe dès le dimanche soir. Comment remédier à ce malaise ?

Préparer sa semaine dès le vendredi. La règle numéro un consiste à partir le vendredi soir en ayant clos les dossiers en cours pour ne pas se retrouver le lundi avec des tâches urgentes et délicates. Mieux vaut travailler une heure de plus en fin de semaine et partir l'esprit tranquille et avec le sentiment du devoir accompli. Vous pouvez aussi adopter les 'to-do listes'. Le vendredi, avant de partir, vous énumérez ce que vous devez faire le lundi, en leur donnant un ordre de priorité. C'est rassurant car cela vous permet de visualiser vos impératifs pour la semaine à venir. Ainsi vous aurez les idées plus claires et vous rendrez compte que vous aurez suffisamment de vos journées pour faire ce travail sans stress.

Préserver le lundi des tâches ingrates. Marie-Hélène Dini, cofondatrice du cabinet MHD Coaching, conseille également de répartir les activités de la semaine de façon à préserver le lundi. Dans la mesure du possible, ne bloquez pas vos lundis avec les tâches que vous aimez le moins : si vous avez l'habitude de faire votre reporting ce jour là, peut-être vaut-il mieux le décaler d'un jour ou deux afin de ne pas cumuler les sources d'anxiété. Arrangez-vous pour disposer d'un sas de reconditionnement, avec par exemple une heure le matin dédiée à la lecture de vos emails.

Limiter les changements de rythme brutaux. Le corps aime la régularité et les habitudes, autrement dit travailler 60 heures pendant 5 jours et enchaîner avec un week-end sous la couette, cela le perturbe. Cela fonctionne aussi avec les habitudes alimentaires : si vous prenez couramment une pause déjeuner express et très légère et que le week-end vous privilégiez les repas gastronomiques entre amis, votre organisme va perdre ses repères et vous vous sentirez plus fatigué. Il n'est pas question pour autant de se lever à 7 heures le week-end et d'avaler un sandwich à midi. Ce serait contre-productif. Pour autant, il est possible d'adopter des rythmes, la semaine comme le week-end, un peu plus modérés, afin d'équilibrer ses habitudes de vie.

Se donner des rendez-vous. Week-end rime avec plaisir, pourtant, quand arrive le dimanche soir, on a parfois l'impression d'avoir gâché ce temps de repos et de liberté. D'où une certaine amertume à repartir pour une semaine. Pour faire disparaître cette sensation, rien de plus simple que de s'efforcer de s'occuper. Certes le samedi est utile pour les courses et le dimanche pour déjeuner en famille, mais vous pouvez aussi prévoir des activités qui vous distraient vraiment, telles un sport ou une activité artistique. Même si parfois on n'a guère le courage de se lancer dans une activité. "Le stress entraîne une forme de déprime qui ôte toute envie de faire des choses", explique Marie-Hélène Dini. Pour ne pas entrer dans le cercle vicieux 'je suis stressé-je n'ai rien envie de faire-je ne fais rien-je suis encore plus stressé', il faut s'obliger à prendre rendez-vous avec soi.

Parsemer sa semaine de moments plaisirs... "Il ne faut pas tout investir sur le week-end, propose Marie-Hélène Dini, et planifier un certain nombre de choses agréables pendant la semaine."Cela permet de ne pas faire reposer tous ses espoirs sur les samedis et dimanches et évite ainsi les frustrations lorsque le week-end se déroule mal ou si l'on n'a pas le temps de tout faire. C'est aussi une façon d'éviter cette dichotomie : semaine égale travail et week-end égale plaisir. Ainsi lorsque vous penserez à la semaine à venir, vous pourrez vous raccrocher à ces petits moments de bonheur qui vous attendent.

.... Surtout le lundi. "Le lundi, il faut se faire du bien", confirme Véronique Aboghé, fondatrice de CoachingLeader. "Planifiez un déjeuner avec un ami, faites du sport, prévoyez une pause musicale."Toutes les petites astuces sont bonnes pour rendre cette journée agréable : changez la sonnerie de votre réveil pour la remplacer par votre chanson préférée, levez-vous 20 minutes plus tôt mais préparez-vous des pancakes, petit-déjeunez avec vos enfants.... "La notion de confort est très importante, estime Véronique Aboghé, car l'on a inconsciemment tendance à associer travail avec fardeau."

(Source : journaldunet.com)

Nos partenaires