Les (mauvaises) raisons pour ne pas déléguer

26/09/12 à 16:12 - Mise à jour à 16:12

Source: Trends-Tendances

Peur de perdre votre pouvoir ou votre influence? Que du contraire : déléguer - mais aux bonnes personnes - est un gage d'efficacité et de professionnalisme.

Les raisons pour lesquelles on hésite à confier la responsabilité d'un projet ou d'une tâche relèvent souvent moins de la peur d'abandonner du pouvoir que de celle d'une qualité moindre de travail accompli. Autre préoccupation : le temps. "Pourquoi déléguer ? nous confiait le directeur de production d'une usine de matériaux isolants. Ce calcul de densité me prend une demi-heure, alors qu'il faudra quatre fois plus de temps à quelqu'un d'autre." Ces considérations à court terme pénalisent à long terme ceux-là même qui les invoquent.

Une délégation efficace commence par un recrutement efficace ; la bonne personne pour un travail donné n'est pas forcément la plus chère, mais celle qui sera, à terme, plus brillante que vous dans son domaine ; si vous vous entourez d'individus médiocres, attendez-vous à ce qu'ils vous tirent vers le bas. Choisissez des collaborateurs qui vous sont supérieurs chacun dans un secteur et vous n'aurez plus une seule raison d'accomplir vous-même un travail pour lequel ils sont plus efficaces.

Quant à l'idée que les choses iront plus vite si vous les faites vous-même, elle vous fait en réalité perdre du temps : en consacrant deux heures à une tâche que vous accompliriez en trente minutes, votre collaborateur vous fait quand même gagner une demi-heure pour un travail qui, lui, ne peut pas être délégué. Avec l'habitude, les deux heures de votre collaborateur se réduiront elles aussi à une demi-heure.

(Source : L'entreprise.fr)

Nos partenaires