La voiture à hydrogène partout en 2025?

17/11/14 à 15:35 - Mise à jour à 17:00

Source: Trends-Tendances

Toyota annonce la sortie d'une voiture à hydrogène, la Mirai ("futur" en japonais), l'an prochain. Ce type de véhicule est promis depuis des décennies sans guère avoir été commercialisé. Un expert de Bosch estime que ce type d'auto pourrait se généraliser à partir de 2025.

La voiture à hydrogène partout en 2025?

© REUTERS

Le voiture à hydrogène -ou à pile à combustible- va-t-elle enfin arriver dans les rues ? C'est l'annonce faite par Toyota au Salon de Los Angeles, qui prévoit de lancer un modèle au Japon en avril, puis aux Etats-Unis et en Europe quelques mois plus tard.

La Mirai aura une autonomie de 483 kilomètres et fera le plein en 5 minutes. Elle est présentée comme une alternative à la voiture électrique dont le démarrage est fort lent : elle souffre d'une faible autonomie (généralement 150 km) et d'un long temps de recharge. Le coût de la Mirai sera élevé : sans doute 7 millions de yen au Japon (60.000 euros). D'après le patron de la division automotive de Bosch, Wolf-Henning Scheider, interrogé par Bloomberg, les voitures à pile à combustible devraient devenir viables pour un usage de masse à partir de 2025. Leur coût diminuera avec les économies d'échelle, sans toutefois approcher encore celui d'une motorisation diesel ou essence.

Un serpent de mer

Ce type de voiture est, si l'on peut dire, un serpent de mer dans le monde automobile. Cette motorisation est basée sur la combinaison d'hydrogène et d'oxygène, qui permet de produire de l'électricité, en n'émettant, comme rejet, que de la vapeur d'eau. Elle a été annoncée depuis plusieurs décennies comme la révolution à venir, aucun modèle n'a été commercialisé. Même Lada avait son prototype à hydrogène. Ces derniers mois, toutefois, Toyota et d'autres constructeurs comme Honda, Ford ou General Motors ont annoncé des projets plus concrets. Honda devrait ainsi sortir un modèle similaire à la Mirai en 2016.

L'incitant numéro un est la pression des pouvoirs publics en faveur des voitures propres. La voiture électrique remportant un succès limité, certains constructeurs développent à nouveau leur intérêt pour la pile à combustible.

Le souci numéro un : où faire le plein ?

La partie est loin d'être gagnée : ce type de véhicule sera encore plus cher que les voitures électriques, qui sont elles-mêmes nettement plus coûteuses à l'achat que les modèles à carburant. L'aide publique sera donc déterminante. Ensuite, il faudra organiser la distribution de ce carburant très spécial et très délicat, l'hydrogène. La Californie prévoit l'installation de 50 stations. Toyota discute avec la société française Air Liquide l'installation de 12 stations au nord-est des Etats-Unis.

Toyota est de loin le premier producteur de voiture hybride essence-électrique. Il mise sur cet acquis pour convaincre les clients de son sérieux.

Nos partenaires