Fiction et réalité à propos de l'autopromotion

12/05/11 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Source: Trends-Tendances

Beaucoup de gens n'hésitent pas à recourir à l'autopromotion. Selon certains, une telle pratique profite à l'entreprise dans son ensemble dans la mesure où elle reste limitée. Mais elle comporte aussi certains dangers.

Est-ce nécessaire ? Les gens dépressifs semblent avoir l'image la plus réaliste d'eux-mêmes. Pour survivre, il est dès lors nécessaire de se surestimer quelque peu. Mais soyez authentique et transparent. Par ailleurs, la réalité peut être changée par l'autopromotion et la manipulation. En faisant 'comme si', votre regard modifie la situation.
Comme cela fonctionne-t-il ? Le truc d'une bonne autopromotion réside dans la capacité de créer de la détente. Si vous voulez obtenir un résultat auprès de quelqu'un, faites en sorte que cette personne se détende. Vous pouvez y parvenir, et donc la convaincre, de trois manières : en vous présentant comme une autorité, comme un ami (sympathique) ou comme un exemple. Celui qui veut être perçu comme une autorité, parlera d'une voix grave. Un timbre de voix élevé, animé, aura un effet sympathique. Et pour avoir l'air cool, il faut parfois savoir se taire.
Quel est le risque ? Une culture d'entreprise où seuls ceux qui se mettent en évidence occupent des positions intéressantes, est une culture contre-productive. Des individus qui ne font pas le poids mais qui se sont hissés dans la hiérarchie uniquement grâce à leur blabla, se voient ainsi attribuer des fonctions lourdes à gérer. Une organisation performante favorise la diversité, laisse les gens faire ce en quoi ils sont bons, qu'ils soient introvertis ou extravertis. L'objectif est de collaborer et non de se pousser en avant.

Source : MT.nl

En savoir plus sur:

Nos partenaires