Entretien : comment ne pas être désavantagé par son physique

25/09/12 à 15:36 - Mise à jour à 15:36

Source: Trends-Tendances

Quand on est "moche", on a moins de chance face à un recruteur. Ce n'est pas politiquement correct mais vrai. Des experts de l'image nous expliquent comment inverser la tendance !

Une belle image, ça se construit

Selon une étude de l'Observatoire des discriminations, un actif sur cinq estime les frais de son physique au cours de sa vie professionnelle. "Encore faut-il savoir ce qu'on entend par beauté ou par laideur, nuance toutefois Patricia de Silans, conseillère chez Photobranding. Bien sûr on peut présenter des défauts physiques objectifs. Mais, souvent, c'est une appréciation assez relative."

Pour cette coach en communication photographique, il faut savoir distinguer beauté et image : "Pour faire bonne impression, il faut d'abord se demander avec quels arguments on veut séduire. Sa rigueur, sa sérénité, son ouverture ou autre chose ? Dès que l'on a répondu à cette question, on module son expression, ses vêtements, son maquillage en conséquence".

Pour un résultat optimal, certains candidats pourront, pour quelques centaines d'euros, s'adjoindre les services d'un professionnel. Mais on peut aussi se débrouiller seul. "Si vous n'avez pas les moyens, commencez par vous poser les bonnes questions, intervient Patricia de Silans. Exercez-vous l'oeil en feuilletant des magazines et quand vous vous arrêtez sur un portrait, demandez-vous pourquoi il vous interpelle. Avant de choisir un look, proposez une sélection à des proches et demandez leur ce que chacune leur inspire. Ensuite, choisissez celui qui correspond le mieux à l'effet que vous voulez produire. Vous seul pouvez répondre à cette question."

Convaincre le recruteur plutôt que le séduire

Après tout, pourquoi les candidats les plus beaux ont-ils plus de chances d'être embauchés ? "C'est vrai que c'est souvent plus facile pour les candidats les plus beaux, confirme Virginie Robin, spécialisée dans le conseil en image à l'agence Icone-Ego. Ceux qui ont les physiques considérés comme étant les plus avantageux attirent souvent les regards depuis l'enfance, observe-t-elle. Ainsi valorisés, ils ont souvent développé plus grande confiance en eux que les autres. Et ce qu'on attend d'un candidat, c'est qu'il soit sûr de lui."

Il s'agit donc moins de séduire que de convaincre le recruteur. "Pour avoir et inspirer confiance, on peut gommer beaucoup de défauts de physiques, poursuit cette ancienne psychologue du travail. Une silhouette, c'est avant tout un jeu d'équilibre. Si on a de grosses cuisses ou peu d'épaules, cela peut tout à fait se masquer avec des coupes adéquates. Un maquillage intelligent permet aussi de gommer de nombreuses imperfections."

Pour porter l'attention du recruteur sur ses compétences, la coach suggère également de privilégier la sobriété et d'opter pour du bleu ou du gris qui suggèrent l'ordre et la rigueur. "Le look devrait à la fois correspondre à la fonction et au secteur d'activité, insiste Aude Roy. Il s'agit aussi d'être dans la communication, d'être avec l'autre dans le souci de répondre à ses attentes, à ses questionnements. Plus on est authentique, en cohérence avec l'image attendue, plus on augmente ses chances de succès !"

(Source : keljob.com)

Nos partenaires