Dix conseils pour réduire le bruit en open-space (Partie 1)

19/04/12 à 10:17 - Mise à jour à 10:17

Source: Trends-Tendances

Le bruit en open-space : une fatalité ? Alors que ce mode d'organisation de l'espace de travail se généralise, la fatigue et le stress générés par la proximité physique des salariés sont de moins en moins bien supportés. Des solutions existent pourtant pour favoriser le travail en silence dans les espaces ouverts.

Bien choisir ses locaux
La première des conditions pour rendre l'espace de travail vivable est évidemment sa superficie. "En dessous de 12 m² par individu, il devient difficile de gérer les problèmes de bruit, quoi que l'on fasse", explique Jean-Pierre Bosquet, président du groupe Architecteurs. La hauteur sous plafond doit également être étudiée de près, avec un spécialiste, en fonction de la superficie de l'espace. "Si 2,70 mètres peuvent suffire pour un bureau de 20 m², ce n'est pas le cas d'un espace de 300 m²", rappelle l'architecte.

Opter pour des matériaux non réverbérants Les matériaux choisis au moment de la conception des plans influent de manière importante sur la circulation des sons dans l'open-space. La grandeur à surveiller pour faire son choix est le coefficient de réverbération acoustique : plus les voix sont absorbées rapidement, mieux c'est.
La moquette au sol s'avère indispensable. "Il faut faire attention aux grandes surfaces vitrées en guise de murs car elles sont fortement réverbérantes", remarque Jean-Pierre Bosquet. Enfin, des matériaux absorbants peuvent être installés a posteriori au niveau du plafond pour améliorer l'isolation sonore de l'espace. Une étude acoustique des locaux indiquera alors si cet ajout est nécessaire.

Penser à l'option "musique à fond"
Les avis sont très partagés quant à la diffusion d'une musique d'ambiance. Relaxante pour certains, elle est source de déconcentration pour d'autres.
Difficile, donc, de trancher en amont : "il me semble judicieux de se laisser la possibilité de sonoriser l'espace de temps en temps, en installant les câbles dès le début", note Jean-Pierre Bosquet.3. Isoler les espaces bruyants

Délimiter des espaces de circulation
Ne pas être constamment dérangé est essentiel pour préserver sa concentration. "Bien identifier les zones dédiées à la circulation des personnes évite que celles-ci soient tentées de s'arrêter aux différents postes de travail", conseille également le président du groupe Architecteurs. Le choix des couleurs, des lumières permet de créer une ambiance différente et de bien matérialiser ces allées.

Prévoir des salles de réunion Les conversations croisées à l'intérieur d'un open-space sont à l'origine de bien des nuisances sonores. Aussi le recours aux salles de réunion doit-il être généralisé, y compris pour des échanges relativement informels. Des salles de différentes tailles peuvent ainsi être imaginées, si les locaux le permettent, les plus petites étant éventuellement utilisées dans le cas d'entretiens téléphoniques prolongés.

Source : www.journaldunet.com

Nos partenaires