Conseils pour le CEO d'Exki

02/03/10 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Trends-Tendances

Dans notre édition de mars, Nicolas Steisel, cofondateur d'Exki, explique les débuts difficiles de l'enseigne de restauration. Le premier resto ne désemplissait pas. Le plus dur, en revanche, a été de rentabiliser le projet. Voici les conseils du Centre pour Entreprises en difficulté afin d'éviter de se retrouver dans ce genre de situation.

Le financement. Financer la croissance par fonds propres peut entraîner des problèmes de trésorerie en cas d'imprévus. Il est généralement opportun de négocier des crédits à plus ou moins long terme. Il ne faut pas hésiter à mettre les banques en concurrence pour obtenir les meilleurs taux.
Les ressources humaines. Le recrutement est une fonction capitale. Faire appel à des sociétés spécialisées en recrutement est souvent de bon ton. Aussi, le personnel est une charge importante pour l'entreprise à budgétiser très précisément ; contactez également votre secrétariat social pour connaître toute les réductions dont vous pourriez bénéficier.
La rentabilité. Avoir un chiffre d'affaires élevé c'est parfois bien, avoir un bénéfice élevé c'est toujours mieux. C'est en calculant au plus juste la marge de chaque produit que l'on aura une bonne rentabilité générale. Rien n'empêche d'avoir quelques "produits d'appels" générant des marges moins importantes pour attirer la clientèle.
Le management. Il faut s'entourer d'une bonne équipe et apprendre à déléguer. Le chef d'entreprise devra prendre du recul avec la gestion opérationnelle de l'entreprise pour pouvoir se concentrer à 100% sur la stratégie et le management. Il doit également mettre en place des "process" de contrôles et des reporting réguliers nouveaux pour rester au courant de ce qui se passe dans l'entreprise et ne pas trop s'éloigner du terrain.

Source : Centre pour Entreprises en difficulté

Retrouvez l'entièreté de cette interview dans notre édition de mars, actuellement disponible en librairie.


Nos partenaires