Améliorer son sens de l'écoute

01/03/10 à 15:28 - Mise à jour à 15:28

Source: Trends-Tendances

L'incompréhension naît le plus souvent d'un manque d'attention. Pour qu'une discussion soit un véritable échange, il faut donc s'intéresser au point de vue de l'autre et faire l'effort de le comprendre. Quelques conseils.

Etudiez la façon dont vous menez une discussion. Vous avez tendance à interrompre les gens, à empiéter sur leur temps de parole ? Voilà une attitude qui peut donner la désagréable impression que vous savez déjà ce que l'autre veut dire. Si quelqu'un vous agace, cherchez à comprendre pourquoi avant l'entretien : cela vous évitera de vous laisser submerger par vos sentiments pendant la discussion.


Laissez votre interlocuteur vider son sac. En général, la personne à qui on a délivré une information marquante (agréable ou non), réagit par un flot de paroles, expression de son indignation, de son inquiétude ou de son enthousiasme. Dans un premier temps, l'émotion l'emporte en effet sur la raison. Attendez que cette phase d'excitation retombe en restant silencieux.

Sachez ménager des moments de respiration. Avant de prendre la parole, laissez toujours s'écouler deux secondes pour vous donner le temps de respirer posément. Ces pauses sont essentielles pour reprendre son souffle et assimiler l'information. Le silence permet aussi de montrer à votre interlocuteur que vous êtes attentif à ce qu'il dit et que vous respectez son point de vue.

Apprenez à respecter la parole d'autrui. Evitez certaines expressions comme "A votre place...", "Allons au fait", ou encore "La question n'est pas là". Il faut trouver un équilibre délicat entre empathie et distance.


Reformulez les propos tenus sans les interpréter. Par exemple, l'affirmation "Trois mois, c'est très peu pour concrétiser une telle idée" peut être reformulée de la sorte : "Si j'ai bien compris, vous manquez de temps pour réaliser un projet de cette envergure."

Source : Management

En savoir plus sur:

Nos partenaires