5 questions embarrassantes d'investisseurs

17/03/11 à 15:23 - Mise à jour à 15:23

Source: Trends-Tendances

Des entrepreneurs débutants qui cherchent un financement pour leurs projets doivent convaincre des banquiers et d'autres investisseurs. Ceux-ci posent toujours les mêmes questions embarrassantes. Attention aux réponses creuses. Préparez-vous.

Pourquoi réussirez-vous là où d'autres ont échoué ?
A éviter : "Je suis très motivé."
Dites plutôt : "Dans notre équipe, nous avons quelques experts qui disposent de l'expérience nécessaire." Ou "Nous avons déjà un contact avec le fournisseur X et les clients suivants (noms)."

En quoi votre entreprise sera-t-elle unique ?
A éviter : "Nous sommes meilleurs que les autres." Ou "Notre qualité."
Dites plutôt : "La rapidité de nos livraisons : nous livrons dans les 24 heures, sinon nous remboursons." Ou "Nous avons une technologie qui est nouvelle en Europe et nous prouvons qu'elle fonctionne chez le client X."

Comment savez-vous qu'il y a un trou dans le marché ?
A éviter : "Nous l'avons étudié sur l'Internet."
Dites plutôt : "Nous l'avons constaté nous-même chez des clients potentiels. Nous avons déjà fait des essais de ventes."

Que me proposez-vous ?
A éviter : "Que voulez-vous dire ?" Ou "Cela dépend de vous. Cela doit se négocier."
Dites plutôt : "J'investis moi-même 150.000 euros et je cherche un investisseur externe, de préférence quelqu'un qui a une connaissance du secteur d'activité, qui veut investir 500.000 euros."
Quel sera votre résultat dans deux ans ?
A éviter : "Un instant, je cherche." Ou "Cela dépend."
Dites plutôt : "Un chiffre d'affaires de 1.580.000 euros, un cash-flow de 432.000 euros et plus ou moins le break-even, avec un petit bénéfice de 15.000 euros."

Source : Hans Crijns et Luc Baltussen, 'Starten als ondernemer'

En savoir plus sur:

Nos partenaires