Entrée en Bourse de bpost - "C'est le début d'une période de turbulences pour les postiers"

20/06/13 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Trends-Tendances

(Belga) "Ce 21 juin marquera le début d'une période de turbulences pour les 29.000 postiers que compte bpost", a réagi jeudi la CSC alors que l'offre publique de souscription liée à l'entrée en bourse (IPO) de l'entreprise s'est clôturée mercredi soir.

Entrée en Bourse de bpost - "C'est le début d'une période de turbulences pour les postiers"

"Le prix d'offre final pour cette IPO est fixé à 14,5 euros par action et le nombre total d'actions vendues par l'actionnaire vendeur s'élève à 56 millions", a précisé bpost dans un communiqué diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi. "Cette phase ultime de privatisation de l'entreprise, dite publique, fait peur aux travailleurs car, alors que les volumes de courrier sont en diminution constante, pour octroyer des dividendes de 6 à 8% tels que promis aux actionnaires, il est évident que 'l'outil postal' devra être particulièrement performant", a de son côté souligné André Blaise, responsable du syndicat chrétien. Or, "contrairement à Belgacom, cet 'outil postal' n'est pas composé de fibres optiques mais de milliers d'êtres humains qui ont des devoirs mais également des droits", a-t-il poursuivi en affirmant que la "CSC mettra tout en oeuvre pour que ces derniers soient préservés". "Si des actions sociales devaient survenir, les syndicalistes - qui sont des postiers détachés au sein des syndicats - seront mis sous pression par l'administrateur délégué et ses proches collaborateurs", a encore pointé André Blaise. "Mais il est évident que ces pressions n'influenceront pas le comportement des permanents", a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires