Electrabel se dit surprise de la grève à la centrale électrique des Awirs

24/06/13 à 17:13 - Mise à jour à 17:13

Source: Trends-Tendances

(Belga) La direction d'Electrabel, qui exploite la centrale électrique des Awirs, s'est dite étonnée du mouvement de grève entamé par les travailleurs du site de Flémalle lundi matin. "Aucune fermeture anticipée n'est à l'ordre du jour", indique la société.

Le personnel de la centrale des Awirs, qui compte 60 travailleurs, est parti en grève ce lundi matin pour dénoncer l'attitude de la direction en matière de reclassement, la centrale étant selon les syndicats vouée à la fermeture. Les travailleurs, encadrés par le front syndical CNE-Gazelco, réclament des garanties pour un reclassement dans la région. Ils ont entamé une grève de 24 heures lundi matin et ont bloqué le quai du Halage, à Flémalle, durant plusieurs heures. "Nous nous étonnons de ce mouvement qui n'a pas été annoncé", indique Anne-Sophie Hugé, porte-parole d'Electrabel. "La fermeture anticipée de la centrale n'est pas à l'ordre du jour. La garantie de l'affectation du personnel concerné n'est donc pas d'actualité. Aujourd'hui/lundi, nous n'avons pas été sollicités par les syndicats." La direction précise que la centrale des Awirs compte deux unités. La mise hors service de l'une d'elle a été annoncée en mai 2012, "mais tout est déjà prévu et réglé", assure la porte-parole. "Et cela n'a rien à voir avec la seconde unité." (Belga)

Nos partenaires