Elections14 - L'UWE demande du courage aux hommes politiques et tend la main aux syndicats

29/01/14 à 19:39 - Mise à jour à 19:39

Source: Trends-Tendances

(Belga) Pour l'Union wallonne des entreprises (UWE), qui organisait mercredi sa réception de Nouvel an à Genval, l'année 2014 sera celle des choix, à l'aube de cinq ans de législature sans élection. L'association patronale demande aux hommes politiques de se concentrer, après le scrutin, sur le socio-économique en prenant des mesures courageuses pour la compétitivité. Elle tend aussi la main aux syndicats pour conclure un nouveau "pacte social" dans l'intérêt collectif.

Elections14 - L'UWE demande du courage aux hommes politiques et tend la main aux syndicats

Rappelant qu'il faut créer des richesses avant de les redistribuer, le président de l'UWE, Jean-François Heris, veut une compétitivité renforcée par le biais de la baisse des coûts salariaux et de ceux de l'énergie. Il suggère une réduction de 20% du coût salarial mais en ciblant les activités de production soumises à une concurrence internationale. D'après les calculs de l'UWE, cela représenterait un montant de 8 milliards d'euros, finançable par une réorganisation des aides existantes, une réforme de la fiscalité et une réduction des dépenses publiques. En matière d'énergie, l'UWE constate que l'électricité est plus chère de 10 à 15% en Belgique par rapport aux pays voisins. Elle demande que soit fixée, à l'instar de l'actuelle norme salariale, une "norme énergétique". "Nous tendons la main aux syndicats pour conclure un grand pacte social à l'aube de cette législature. Que chacun laisse tomber les tabous et les clichés, pour que ce soit l'intérêt collectif qui prime", indique Jean-François Heris. (Belga)

Nos partenaires