Economie et emploi à Bruxelles - Le Conseil de Coordination Economique a aidé à créer ou à conserver 13.000 empois

10/09/13 à 19:33 - Mise à jour à 19:33

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les activités du Conseil de Coordination Economique de la Région bruxelloise, opérationnel depuis 2005, ont continué de croître l'an dernier, ressort-il d'un bilan présenté mardi lors de la séance plénière de cet organe qui réunit les dirigeant de pas moins de 17 institutions publiques régionales en lien direct avec les entreprises. Jusqu'à présent, son travail a permis de créer ou de conserver 13.000 emplois en Région bruxelloise.

Présidé par la ministre bruxelloise de l'Economie et de l'Emploi, Céline Fremault, cet organe a essentiellement pour mission de dégager des solutions concrètes aux difficultés rencontrées par les entreprises pour s'implanter, rester, ou se développer à Bruxelles. Depuis 1995, 162 dossiers, dont 91 ont été clôturés, ont été traités par le CCE. Depuis 2009, le nombre de dossiers est en forte augmentation. Pour la seule année 2012, 41 dossiers ont ainsi été ouverts, et pour les huit premiers mois de 2013, 33 nouveaux dossiers ont été introduits. Selon Françoise Lambotte, responsable du Centre de Coordination au sein de l'Agence Bruxelloise de l'Entreprise, l'action coordonnée des différentes institutions bruxelloises a permis de dégager une solution dans huit dossiers sur dix présentant un risque de délocalisation. En chiffres absolus, 62 fleurons du tissu économique bruxellois ont ainsi décidé de rester dans la Région bruxelloise. Par ailleurs, huit dossiers d'implantation sur dix traités par le CCE ont connu une issue favorable. Il s'agit notamment de Caméléon, Fujitsu, IP Global Net, la banque chinoise ICBC, les surgelés Picard et, récemment, le leader mondial de la production d'acide lactique, Galactic, ou encore l'usine de production de cosmétiques Filorga. (Belga)

Nos partenaires