Divorce en vue entre Warren Buffett et les ex-propriétaires du Washington Post

13/02/14 à 04:36 - Mise à jour à 04:36

Source: Trends-Tendances

(Belga) Après 40 ans de relations, le milliardaire américain Warren Buffett négocie un divorce à l'amiable avec le groupe familial Graham Holdings, ancien propriétaire du quotidien de référence Washington Post cédé en octobre dernier au patron du distributeur en ligne Amazon, et du magazine Newsweek.

Selon des documents transmis au régulateur des marchés américains, la SEC, mercredi soir, Berkshire Hathaway, le holding de M. Buffett et Graham Holdings sont en train de négocier un échange de participations. Celui-ci consisterait à ce que M. Buffett cède ses actions Graham Holdings- 1,72 million représentant 27,8% du capital et valorisé 1,13 milliard de dollars au cours de clôture de l'action mercredi soir à Wall Street - à l'entreprise familiale. En retour, celle-ci rétrocède au milliardaire les parts (14,1%) de son holding qu'elle détient à travers un fonds de pension. La participation de Warren Buffett dans Graham Holdings étant plus importante, il est envisagé que cette dernière lui cède une de ses divisions pour équilibrer l'opération. Les deux parties ne donnent pas pour l'instant le nom de l'activité qui pourrait être concernée. Graham Holdings s'était ainsi rebaptisé après la cession du Washington Post à Jeff Bezos, le patron d'Amazon. Le groupe familial détient l'entreprise éducative Kaplan, qui propose des séjours linguistiques à l'étranger et un accompagnement dans l'apprentissage des langues étrangères. Il compte aussi dans son giron le site d'informations Slate, des chaînes de télévision locales ou encore un câblo-opérateur. M. Buffett, qui était entré dans son capital dans les années 70, avait tissé des liens d'amitié forts avec sa patronne emblématique Katharine Graham, décédée en 2001. (Belga)

Nos partenaires