Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

17/01/14 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Différence entre exilé fiscal et évadé fiscal

La dernière mésaventure du président de la république française fliqué par un photographe de Closer aurait tendance à faire croire que les paparazzis sont les seuls à mettre à mal notre volonté de garder certaines chose secrètes... Eh bien, c'est faux, il n'est pas nécessaire d'être poursuivi en cachette par un paparazzi pour avoir des problèmes ! Il suffit simplement de poser régulièrement des photos de voyage sur des réseaux sociaux comme Twitter ou Instagram pour avoir de gros soucis. C'est le cas de Johnny Hallyday qui risque d'avoir des problèmes avec le fisc français !

En effet, des journalistes suisses ont épluché deux années de photos postées par Johnny et Laeticia Hallyday sur les réseaux sociaux, et grâce à la géolocalisation de ces photos, qui sont en plus datées, ces journalistes de la télévision suisse ont pu démontrer dans un reportage télévisé que le couple passe peu de temps à Gstaad, la station de ski la plus huppée de Suisse.

Il n'en fallait pas plus pour qu'un député français exige que Johnny Hallyday " clarifie sa situation fiscale " en France pour prouver qu'il n'est pas évadé fiscal en Suisse, après la diffusion de cette enquête de la Télévision suisse romande.

Johnny Halliday est sans doute dans de sale draps car l'enquête, diffusée sur la TSR, montre que " le couple ne passe que très peu de temps dans son chalet suisse de Gstaad, leur résidence principale et domiciliation fiscale ".

Or, le citoyen Jean-Philippe Smet, le vrai nom de Johnny Halliday, a l'obligation légale de résider au minimum 6 mois et un jour dans le canton bernois pour pouvoir bénéficier du forfait fiscal suisse extrêmement avantageux.

Le problème pour Johnny Halliday, c'est que si cette enquête est validée par le fisc français, il risque de tomber de la catégorie d'exilé fiscal (qui, même si elle peut sembler immorale, est légale) à la catégorie d'évadé fiscal, qui elle, est totalement répréhensible !
Il pourrait donc être poursuivi par la justice française pour avoir organisé une fraude à l'impôt.

La morale de cette histoire est simple, que ce soit pour postuler auprès d'un employeur ou éviter les foudres du fisc, il faut éviter à tout prix de laisser des textes ou des photos compromettantes sur le Net ! N'oubliez jamais qu'Internet garde une trace de tous vos faits et gestes, et qu'en plus, nous n'avons pas le droit à l'oubli car le Net garde tout en mémoire, absolument tout...

Nos partenaires