Dexia : 312 postes supprimés en France; une solution en vue pour le financement des collectivités

28/09/12 à 12:51 - Mise à jour à 12:51

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le groupe Dexia, en cours de démantèlement, a annoncé vendredi la suppression de 312 postes occupés en France, dans le cadre d'"une nouvelle étape de son plan de résolution ordonnée" dans l'Hexagone.

Dexia : 312 postes supprimés en France; une solution en vue pour le financement des collectivités

Le projet annoncé par Dexia, à l'issue d'une réunion de son comité d'entreprise européen, vise à finaliser les contours de Dexia en France et à mettre sur pied un nouveau dispositif de financement des collectivités locales dans l'Hexagone. Le schéma envisagé pour le financement du secteur public local français s'articule autour de deux axes: la commercialisation de nouveaux prêts par la co-entreprise de La Banque Postale et de la Caisse des Dépôts et la création d'un Nouvel Etablissement de Crédit (NEC), appelé à devenir un nouvel acteur du financement des collectivités locales en France. Il est dès lors envisagé la cession à NEC -qui compterait 376 postes de travail- de Dexia Municipal Agency (DMA), le véhicule de refinancement du secteur public local en France et actuellement filiale de Dexia Crédit Local. En outre, les organisations de Dexia SA (Belgique et France) et de Dexia Crédit Local seraient intégrées. Cette organisation s'appuierait sur 86 postes en Belgique et 645 postes en France. Ces nouvelles dispositions impliquent "un redimensionnement des équipes de DSA et DCL en France", précise Dexia, ce qui se traduirait par la suppression de 312 postes occupés. Parallèlement, 235 postes seraient toutefois disponibles afin de favoriser le reclassement des salariés dont le poste serait supprimé. Ceux-ci pourront également bénéficier d'une priorité de recrutement sur les postes ouverts -potentiellement 80- au sein de La Banque Postale et de la co-entreprise de La Banque Postale et de la Caisse des Dépôts. (PVO)

Nos partenaires