Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

11/12/13 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Des mini-drônes pour livrer les colis Amazon ?

Amazon va peut-être vous livrer votre prochain colis... par des mini-drones ! Nous ne sommes pas le 1er avril et l'information est exacte car elle émane de Jeff Bezos, le patron d'Amazon, le géant américain du commerce on line !

Le patron d'Amazon a en effet déclaré à la télévision américaine que son entreprise envisageait de livrer des petits colis de maximum 2,3 kilos chez ses clients, en seulement une demi-heure grâce à des mini drones. Ce poids de 2,3 kilos n'ayant pas été choisi par hasard puisqu'il représente 86% des livraisons effectuées par les services d'Amazon !

Bien entendu, pareille information a immédiatement fait rêver les clients. Imaginez que vous receviez votre livre ou votre nouveau smartphone par un mini-drone muni d'un GPS qui passe au-dessus de votre jardin et entre par la fenêtre pour se déposer sur la table de votre salon ou de votre cuisine. C'est une image bien sûr, mais ce n'est pas encore certain que ce soit déjà pour demain... Pourquoi ? Parce que pour le moment, que ce soit aux Etats-Unis ou même en Belgique, l'espace aérien est tout simplement interdit aux drones civils. Mais il est vrai qu'aux Etats-Unis, la législation pourrait se débloquer vers la fin 2015.

Et puis, au-delà des questions juridiques, du genre quid si le mini-drone survole votre voisin et qu'il porte plainte, il y a aussi les questions technologiques qui se posent avec ces mini-drones... Seront-ils fiables ? Une question qui se pose d'autant plus que ces mini-drones, comme le rappelle le journal L'Echo, se crashent plus souvent en vol qu'au décollage ou à l'atterrissage, comme c'est le cas pour les avions disposant d'un pilote ! La rupture, même très courte, entre le drone et son pilote à terre suffit pour causer un crash.

Et puis question logistique, ce n'est pas simple non plus : comment organiser la flotte ? Comment établir des procédures pour récupérer un drone égaré ou endommagé ?

D'où la question que se posent les experts, un homme d'affaires aussi avisé que le patron d'Amazon est parfaitement au courant de tous ces freins, alors pourquoi a-t-il lancé le débat publiquement, alors que ni la législation, ni la technologique ne sont encore prêtes à 100% ?
Réponse du Wall Street Journal : le patron d'Amazon agit comme les patrons de Google lorsqu'ils parlent de la voiture sans conducteur ; ils savent que c'est encore trop tôt, mais ils influencent déjà l'opinion publique et les politiques pour le moment les préparer à la nouveauté. C'est cela aussi le business, créer artificiellement le buzz pour préparer les esprits au changement !

Nos partenaires