Délit d'initié pour le vice-président de Roularta

04/12/13 à 07:12 - Mise à jour à 07:12

Source: Trends-Tendances

(Belga) La Commission des sanctions de la FSMA, l'autorité des services et marchés financiers, vient d'épingler le vice-président du groupe Roularta pour délit d'initié. Leo Claeys et sa société devront s'acquitter d'une amende de 100.000 euros, révèlent mercredi L'Echo et De Tijd.

Les transactions visées par l'amende portent sur la vente de 8.000 titres Roularta les 13, 14 et 15 mai 2009. Un jour avant d'avoir passé le premier ordre de vente, M. Claeys avait été informé des mauvais résultats et des mauvaises perspectives publicitaires du groupe lors d'une réunion du comité d'audit de Roularta. Ces informations n'avaient été rendues publiques que le 18 mai 2009. Cennini, la société qui gère le patrimoine familial de Leo Claeys, avait déboursé en avril 88.440 euros pour acheter les 8.000 actions, avant de les revendre un mois plus tard avec une plus-value de 32.498 euros. Pour la FSMA, s'il y a bien une infraction en matière de délit d'initié, l'intention de l'infraction n'est pas prouvée. De plus, ajoute-t-elle, il s'agit d'une "infraction unique commise par une personne irréprochable". Leo Claeys et sa société Cennini doivent payer, chacun, 50.000 euros. (Belga)

Nos partenaires