Défense et aviation

20/01/15 à 16:15 - Mise à jour à 16:54

Source: Trends-Tendances

Les fournisseurs de la défense suscitent les critiques. Aux États-Unis, qui disposent de la force armée la plus puissante du monde, la ligne de production de 400 milliards dollars Lockheed Martins, en proie à de nombreuses difficultés, sortira peut-être enfin ses appareils de combat F-35. En dehors de la Russie et de la Chine, on consacre très peu de moyens à la défense. Cependant, même cette annonce constitue déjà une bonne nouvelle pour un secteur qui a vécu une période relativement sombre.

Défense et aviation

© Belga

Désireuse de véhiculer une image de puissance, la Chine a augmenté ses dépenses militaires jusqu'à 160 milliards de dollars en 2015. Selon le consultant de la Défense IHS Jane's, ce montant est plus élevé que les budgets réunis du Royaume-Uni, de la France et de l'Allemagne. Les anciennes rivalités et les alliances renouvelées alourdissent les dépenses de sous-marins et d'autres équipements. Cependant, les grands marchés asiatiques sont difficiles à conquérir. L'Inde est la plus grande cible d'outre-mer pour les fabricants d'armes américains. Elle dispose d'un budget militaire de 38 milliards de dollars pour l'année budgétaire 2014-2015, 12% de plus que l'année d'avant. Cependant, les investisseurs étrangers ne peuvent pas participer pour plus de 49% dans les fournisseurs intérieurs de défense.

La vente d'avions commerciaux soulage un peu les entreprises de défense qui se sont diversifiées même si la question non militaire ne concerne qu'un tiers du chiffre d'affaire de l'industrie de l'aviation et de la défense. Selon le bureau d'étude MarketLine, celle-ci n'a augmenté que de 4%, réalisant un chiffre d'affaires d' 1,2 milliard de dollars.

Surveiller

Boeing contre Airbus. Boeing a occupé les positions les plus importantes autant dans les secteurs d'aviation et de défense, que dans la navigation spatiale et la sécurité. En revanche, l'aviation civile offre plus d'espoir : la banque JP Morgan prédit que la division non militaire de Boeing augmentera de 10% en 2015. Sur le marché lucratif de jets à longue distance, Boeing est concurrencé par son rival européen Airbus, dont les premiers A 350 ont commencé les vols commerciaux fin 2014. 17 devraient suivre en 2015. Malgré tout, Boeing est bien parti pour fournir environ deux tiers de tous les avions à fuselage large.

En savoir plus sur:

Nos partenaires