Débrayage d'une partie du personnel de la Sonaca

23/05/13 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Trends-Tendances

(Belga) Une part importante du personnel de l'entreprise aéronautique Sonaca a débrayé jeudi matin, en guise de protestation contre la possible arrivée d'un repreneur pour l'entreprise de Gosselies (Charleroi), a-t-on appris de sources concordantes.

Le mouvement d'humeur des travailleurs a débuté jeudi vers 8h30 et intervient alors que le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, a confirmé mardi l'existence de "plusieurs marques d'intérêt" pour la Sonaca. Ces marques d'intérêts sont en cours d'analyse et font l'objet de discussions avec les partenaires potentiels, avait-il précisé. Le gouvernement wallon cherche depuis plusieurs années à trouver un partenaire à la Sonaca. Selon le journal l'Echo, plusieurs candidats, tant industriels que financiers, parmi lesquels le groupe français Zodiac Aerospace, seraient prêts à entrer dans le capital de la Sonaca, aujourd'hui largement dans les mains de la Région wallonne (91,3%). Du côté syndical, on se veut extrêmement prudent. "Nous ne devons pas être l'oiseau pour le chat, des balises doivent être installées pour éviter que cette manoeuvre ne se transforme de nouveau en catastrophe sociale", avait réagi dès mardi Thierry Duchêne, permanent CSC. Spécialisée dans les becs de bord d'attaque des ailes d'avion, la Sonaca emploie environ 1.200 personnes à Gosselies sur un total de 2.000 travailleurs pour le groupe, qui compte également des sites en Amérique du nord, au Brésil ou en Chine. Après plusieurs années dans le rouge, la Sonaca a renoué avec les bénéfices en 2011. (Belga)

Nos partenaires